Reggio ?

L’approche appelée Reggio Emilia est à la fois simple à décrire et à la fois extrêmement complexe à appréhender.

Elle est née dans la petite ville du Nord de l’Italie dont elle porte le nom. Après 1945, les habitants décident de reconstruire leur école et de repenser leur système éducatif. Ils rebâtissent l’école, au sens propre comme au sens figuré. Les femmes devant retourner travailler, on étend petit à petit les âges concernés, on ouvre des classes de plus en plus nombreuses. En 1991 le journal Newsweek classe une de ces écoles comme l’une des 10 meilleures au monde. L’engouement international explose. On vient du monde entier découvrir ce que les habitants de ce petit coin perdu ont fait. Et découvrir, surtout, celui qui a été le personnage clef de tout cela, Loris Malaguzzi. Décédé en 1994, il a dédié sa vie à Reggio Emilia. Il s’est inspiré de Montessori, de Piaget et des plus grands noms de la pédagogie et de la pédo-psychologie.

Cette approche n’est donc ni une méthode, ni un système éducatif. C’est un réel projet de recherche à long terme, qui évolue, qui s’adapte à chaque éducateur, chaque école, chaque pays. On ne peut donc pas dire « faire du Reggio ». Ca n’a pas de sens.

Chaque école concernée est concrètement organisée autour des professeurs, des parents et surtout des enfants, qui peuvent exprimer leurs idées. Il y a également une Atelierista, qui quelque soit sa spécialité artistique s’occupe de mettre en place certains projets avec les enfants. Il y a également une pédagogue qui s’occupe des plannings etc.

Les idées maîtresses sont :
* Chaque enfant est unique et est résistant, capable, confiant et plein d’assurance.
* ils apprennent à être forts et indépendants au sein de relations positives.
* ils se développent dans des environnements qui favorisent les expériences correspondant à leurs propres besoins. L’espace est adapté, les matériaux de création choisis avec soin. L’environnement est conçu et vécu comme un interlocuteur éducatif, comme une sorte de « troisième professeur», offrant des possibilités et des espaces structurés qui offrent à chaque enfant et chaque groupe d’enfants des stimulis pour le jeu, la découverte et la recherche. L’école entière est imaginée comme un atelier pour l’apprentissage de l’enfant.
* Il existe une infinité de chemins d’apprentissages et d’expressions. L’enfant doit développer son propre chemin. On lui laisse le temps et les moyens de résoudre seul les problèmes. cela lui donne alors l’opportunité de se découvrir des compétences.
* Tous les enfants ont le potentiel, la curiosité et l’intérêt dans la construction de leur apprentissage, et la capacité de négocier avec tout leur environnement.

Il est à noter, que, comme moi, de plus en plus de parents se lancent dans l’aventure, à domicile.

Pour finir cette sommaire introduction, je vous mets le très beau « poème » de Loris Malaguzzi sur les Cent Langages de l’Enfant 🙂

The child
is made of one hundred.
The child has
a hundred languages
a hundred hands
a hundred thoughts
a hundred ways of thinking
of playing, of speaking.
A hundred always a hundred
ways of listening
of marveling of loving
a hundred joys
for singing and understanding
a hundred worlds
to discover
a hundred worlds
to invent
a hundred worlds
to dream.
The child has
a hundred languages
(and a hundred hundred hundred more)
but they steal ninety-nine.
The school and the culture
separate the head from the body.
They tell the child:
to think without hands
to do without head
to listen and not to speak
to understand without joy
to love and to marvel
only at Easter and at Christmas.
They tell the child:
to discover the world already there
and of the hundred
they steal ninety-nine.
They tell the child:
that work and play
reality and fantasy
science and imagination
sky and earth
reason and dream
are things
that do not belong together.
And thus they tell the child
that the hundred is not there.
The child says:
No way. The hundred is there.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s