Reconversion professionnelle en marche

15356488_10153916819881401_3706408778184782192_n

Salut Petit Lecteur !
Tu te demandes si je suis encore vivante ? tu as bien raison et j’vais te répondre un « ça dépend » !
Vois tu, petit lecteur je suis en pleine reconversion professionnelle … et encore ce n’est pas vraiment une reconversion puisque c’est le métier que j’exerçais avant les gremlins les enfants ! Donc je mue en fait. Je bosse 8h par jour sur mon projet qui porte le doux nom de « micro entreprise indépendante libérale non réglementée ». C’est beau, pleure un coup avec moi. C’est tellement sexy l’entreprenariat en France.

Mais du coup vivante… bof. C’est pas hyper fun 8h d’ordinateur à écrire des plans de marché, de finances, de protocoles et j’en passe. A relire des bouquins, à revoir les bases, à tout recommencer de zéro. Table rase.
Surtout après 3 ans de découpage collage pâtamodeler peppa pig.

Mais du coup, vivante … bah oui carrément ! Je reprends mon activité ! Attends c’est quand même génial ! Je voulais reprendre mon job alimentaire mais ils m’ont « demandé gentiment de ne pas revenir »…alors je reprends le job pas alimentaire que je faisais et cette fois-ci de manière professionnelle, sérieuse et en ayant appris un max de mes erreurs d’il y a 3 ans ! D’ailleurs il n’y a pas eu tant d’erreurs que ça mais disons … à une échelle plus grande, mieux organisée, mieux pensée, plus adaptée à moi, à ma nouvelle vie de maman, aux horaires des enfants etc …

Alors certes je passe moins de temps avec les loupiots. Ils sont partagés entre le temps scolaire et le temps « viens on arnaque mémé pour qu’elle nous file un gâteau de plus ». Mais pouvoir leur proposer ensuite un métier adapté à leur rythme me motive à effectuer ces concessions. C’est parfois un déchirement mais on reste fixés sur l’objectif. On fait moins de bricolages reggio-esques mais nos moments restent de qualité. C’est une mission et faut l’accepter… en famille.

15095443_10153883669806401_8837535500142776213_n

Je suis certes un re-futur sophrologue mais je suis avant tout entrepreneure et ça demande une adhésion de tous les membres de la famille. Ca demande beaucoup de temps et d’énergie de finaliser ses rêves entre un repas à préparer ou un livre du soir à lire. Je jongle entre les différentes activités, comme je peux. Sans compter ma maladie. L’endomètriose en a rien à carrer de l’entreprenariat. J’essaie d’utiliser chaque temps mort sans douleur pour avancer de quelques pages, de quelques notes, de quelques calculs…

Et c’est difficile. Ca engendre la peur, le doute. Parce que justement on embarque dans son rêve toute sa famille. Tout ce qui compte le plus à nos yeux. Ca me fige parfois dans une terreur sans nom. Mais je laisse passer le sentiment. Et j’avance. Parce que si j’y arrive, le gain, pour tout le monde, sera important.

15349663_10153921623296401_2015920721616250389_n

J’ai pas mal de monde qui me soutient, qui y croit. J’ai mon père, ancien chef d’entreprise qui me coache. J’ai les amies qui me crochètent des petites mascottes, celles qui m’écoutent râler, celles qui m’entendent douter. Tout ce petit monde qui participe. Ne pas se laisser aller à la facilité, continuer à y croire, avancer… c’est pas forcément inné.

D’ailleurs j’vais te raconter à quel point on ne devient pas sophrologue en claquant des doigts. Je devais rendre un devoir pour mon école. Et j’ai bloqué. Je l’ai mis dans un coin et il est passé aux oubliettes. Rien à faire, pas inspirée. Pendant des années il a traîné sur mon bureau. Il fallait raconter un conte sophrologique pour enfants. Mais à l’époque je n’avais pas d’enfants et je n’étais pas censée physiquement en avoir. Après 3 ans de parental, évidemment le devoir a été fait en quelques heures et dûment envoyé ! Mais comme quoi, il faut attendre que le papillon sorte de sa chrysalide, même si ça doit mettre des années. On doit passer le chemin pour apprendre aux autres à le faire. Certaines personnes ont trouvé ça intelligent de me dire que je n’allais pas y arriver, que j’étais trop ceci ou pas assez cela. Mais c’est amusant comment les gens confondent ce que l’on est et le métier que l’on exerce, pour lequel on a été formés. Comme dirait mon amie M., prof de yoga, si on attend d’être parfaite pour faire ce genre de métier -passion, on ne le ferait jamais. Alors bah j’attends pas, je fais avec ce que j’ai. Ce que je suis.

Je bosse à surmonter mes peurs. Mes défauts. Ca m’occupe depuis de longs mois et pour encore quelques semaines. Les enfants sont maintenant persuadés que mon travail consiste à tapoter sur mon ordi en buvant du thé vert. Tu m’diras c’est plutôt cool comme image maternelle 😀 Bon en vrai, quand j’en ai marre de tapoter seule sur mon ordi, j’vais dans un espace de coworking pour tapoter à plusieurs en buvant du thé… alors ils pensent que je vais au travail comme Papa, héros suprème ! Eh ! Maman aussi bosse ! Oh joie ! Moi aussi je veux être un héros ! Ah nan mince, moi j’ai pas la grosse voiture !!! Vas y pour expliquer à un môme de 3 ans ce que fait un sophrologue …

15400452_10153928178976401_5827903698871016630_n

Bosser à plusieurs lorsque l’on est indépendant est quasiment une nécessité. On se sent travailler. On rend le rêve réel. On crée du lien et du contenu social. Et après 3 ans seule à la maison ? comment vous dire… mais wouah ! Bref, si vous me cherchez, je suis ici sur ce canapé 😀 C’est devenu mon nouveau bureau ^^

Je garde Reggio&Twins pour le moment d’abord parce que ça a été une excellente expérience, j’ai appris à fond à maîtriser l’outil blog (et j’espère bien en créer un sur mon métier bientôt) et parce que j’aime vous garder encore un peu près de moi, les super parents ! 1000 personnes sur facebook, 200 sur instagram, 350 sur pinterest …ça en fait des amis, des histoires de vie, des rires et des pleurs aussi avec vos messages tous les jours ! Vous êtes mon soutien, mon tout premier, quand seule chez moi, je n’avais que mes découpages collages à raconter ! Alors j’espère bien vous embarquer avec moi dans de nouvelles aventures bientôt ! Vous êtes comme un doudou pour moi, un objet transitionnel 😀

Puissiez vous passer de superbes fêtes de fin d’année ! Je vous souhaite vraiment vraiment le meilleur et je pense que c’est d’être entourés par des gens qui vous aiment ! merci à tous pour ces années à mes côtés. Vous m’avez appris plus que n’importe quel livre sur « l’humain » et sur les enfants ! Tout ce savoir, tous ces commentaires, ces messages et même ceux un peu rêches, je compte bien demain les transmettre dans chaque séance organisée !

Souhaitez moi bonne chance, c’est le plus beau cadeau de Noël que vous puissiez m’offrir 🙂

Publicités

9 réflexions sur “Reconversion professionnelle en marche

  1. Je finis ton article les larmes aux yeux. Il sonne définitivement un peu trop comme un au revoir; auquel je me rends compte, je n étais pas préparée. Oh je me suis bien douté de quelque chose ces derniers temps, mais je ne voulais pas y croire…
    Sans rien en savoir, tu est doucement devenue une vraie amie pour moi dont tu ne connais rien ^^ Mais moi j ai eu l impression de te connaitre, ma maman te connais parce que je lui parle souvent de toi et de ta famille, mon compagnon vous connait bien aussi 🙂
    Toi, mon amie invisible qui comprenait ce que je vis (bein oui c est bête mais on a le même âge, on a du sang serbe et même les jumeaux garçons; mince si ça c est pas un signe!), qui vivait les mêmes choses un peu en avance (tes fils ont un an de plus que les miens ), me soutenais envers et contre tous dans mon choix d’éducation bienveillante et qui me préparait à ce qui m attendait, me faisait beaucoup rire et réfléchir, tu vas énormément me manquer…
    Je sais que c’est bête dit comme ça à quelqu’un qu’on ne connait même pas, mais je te promets que je ne suis pas une folle furieuse qui te suit dans la rue à ses heures perdues…. Tu m as juste vraiment touchée et ce fut un grand plaisir de te lire! Mais comme il faut savoir laisser partir ceux qu’on aime (non non, je te jure que je ne suis pas une folle furieuse 😀 ), je te souhaite de tout mon cœur de très belles et douces fêtes de fin d’année et que le nouveau chapitre de ta vie que tu t apprêtes à entamer soit tout aussi beau, enrichissant et constructeur que les furent ces 3 années de parental! Mais je ne fais pas de souci pour toi, je sais que tout va bien se passer et tu le sais aussi 🙂 Mais aussi un très gros MERCI pour ce magnifique blog et tout ce que tu as si généreusement partagé avec nous!
    Srecan put lepa moja!

    J'aime

    • J’ai toujours su qu’il fallait être un peu bizarre pour lire ce blog XD
      Merci pour ces doux mots, et ne t’inquiète pas, je ne pense pas forcément arrêter d’écrire, après tout, changer de vie ne veut pas dire larguer les gosses donc j’aurai toujours des trucs à raconter sur cette incroyable aventure gémellaire que nous partageons ! Ca sera juste peut être moins fourni niveaux activités … encore que … on verra bien. Par contre une serbe poursuivie dans la nuit noire et obscure par une autre serbe, ca fait polar 😀

      J'aime

    • Il faut pour monter à la tour ! Ou etre aveugle parce que ces rêches utilisent rarement l’oralité mais plutôt le digital. Grand bien leur fasse, je les remercie, j’ai ainsi pu avancer encore plus loin. Et puis c’est inhérent à toute publication « publique » 🙂
      Merci ❤

      J'aime

  2. pour commencer bonne chance et bonnes fêtes de Noel!
    pour continuer: continue de vivre tes rêves, c’est trop fort les gens qui se battent en positif pour avancer
    pour finir OUI je veux continuer à te lire (éducation, idées, bricolage, sens de la vie…)
    avec tout mon soutien (d’inconnue physique!)

    J'aime

  3. Je te souhaite bonne chance, et surtout, de reussir a realiser ce bel objectif (j’allais ecrire beau reve, mais ca avait un coté irréalisable que je ne te souhaite surtout pas !).
    J’espere bien continuer a te lire quand meme en 2017 😉
    Des bisous !

    J'aime

  4. BONNE CHANCE !!! Surmonter ses peurs, ses défauts et vivre ses rêves, je te souhaite tout cela pour 2017 en te remerciant d’avoir partagé ces années de découpages collages qui m’ont tant apporté, fait rire, émue !!.. et te suivre sur un blog où tu nous parles de sophrologie me tarde aussi 😉 ! pour te donner modestement un petit retour d’expérience (de novice), je m’étais inscrite à des séances de sophrologie à la rentrée. Pour des raisons de coût financier et pour découvrir cette pratique, j’ai opté pour des séances collectives. Et je t’avoue que ça été difficile pour moi d’apprécier à cause du groupe, mais je pense notamment à cause d’un espace qui était très restreint et faisait que nous étions un peu les uns sur les autres… alors qu’en j’ai répondu aux questions de ton questionnaire, je me suis dit que la possibilité de suivre des cours en ligne et de choisir le sophrologue qui nous convient (comme toi par exemple 🙂 ) serait une alternative vraiment attirante. Voila, peut être que je ne suis pas la seule dans ce cas… Bon courage pour cette belle entreprise !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s