C’est l’histoire de la suite

12688189_10153237497176401_2188043268209340369_n

En ces temps troublés de protestations en tout genre, moi je voudrais remercier.
Parce qu’on m’a offert 3 magnifiques années avec mes enfants.
Bien sûr je me les suis un peu offertes aussi. Mais chacun y a mis un peu de soi. Pour que certaines mamans puissent faire ce choix. Et c’est important à mon sens de rappeler que c’est un luxe.

J’ai utilisé ces années à en faire de bons futurs citoyens ^^ Epanouis, stables, ouverts d’esprit, conscients d’eux mêmes et des autres. Solides aussi.

Mais je n’ai pas fait que ça. Je n’ai pas accouché seulement de mes garçons. J’ai aussi accouché de moi. Finalement moi aussi je suis née un 15 mai 2013. Bien sûr pas entièrement mais vue la place que la maternité prend dans une vie, une part de ce que je suis aujourd’hui a forcément émergé ce jour là.

Et qu’est ce que j’en fais maintenant de ce nouveau « moi » ? Et bien j’avance. Et je capitalise sur ce luxe de congé parental qu’on m’a donné pour avancer dans une direction nouvelle.

En fait ça n’a rien de nouveau. C’est une manière de parler. J’ai exercé comme relaxologue-sophrologue pendant presque 3 ans. Et puis il a fallu déménager, un peu en urgence. Et refaire la patientèle comme on dit. Mais les astres n’étaient pas de mon côté à ce moment là et ça s’est avéré plus compliqué que prévu. Mal entourée, frustrée par le désir d’enfant, pas adaptée à ce genre de projet. Ca manquait de cohérence. J’ai donc trouvé un job alimentaire et les années sont passées.

Du reste ce ne sont pas des années mais quelques mois le temps qu’on me mette deux p’tits biboux dans les bras, vas y ma poule débrouille toi maintenant. Alors j’ai mis tous mes documents dans une boite, tout bien rangés et j’ai refermé. A bientôt, Cécilia.

Mardi j’ai signé ma rupture conventionnelle avec ce petit emploi alimentaire qui me maintenait à flot. Non sans émotions, car aucun boulot n’est dévalorisant. Et voilà.
Le vide. Bientôt officiellement au chômage. Le pari d’une vie qui veut faire autre chose. Un risque pris en famille. Assumé en couple. Un saut dans le vague mais avec de grandes certitudes dans le coeur.

Après 3 ans avec mes garçons je sais ce dont je suis capable. Et en ouvrant ma boite hier, je me suis amusée à lire mes propres notes écrites à moi même ! A une autre moi, qui prendrait le relai de ce projet, un jour lointain, quand les temps seront meilleurs. Un cri d’appel et d’espoir « je n’en suis pas capable aujourd’hui mais j’espère que toi, future Cécilia, tu le seras ».

Et oui, je crois l’être. Re-gravir la montagne ne m’angoisse plus du tout. On m’a offert et je vais rendre en retour. Parce qu’un thérapeute aide, soutient et accompagne. Et que finalement, je n’ai fait que ça depuis 3 ans. J’ai utilisé certaines techniques sur moi et sur les enfants, quasiment tous les jours. De ma césarienne aux crises de pleurs à calmer. La sophrologie a été partout. Et c’est tout naturellement que maintenant j’ai le désir de recommencer à apprendre ces techniques à d’autres, à les partager et à les faire découvrir.

Alors voilà l’histoire de la suite. C’est à la fois un dernier chapitre… et un premier.

13000607_1692217194328693_579668453_o

Advertisements

7 réflexions sur “C’est l’histoire de la suite

  1. Bonjour, je te suis depuis maintenant pfiouuuuuu longtemps. Bon courage à toi et reste toi même tu inspires beaucoup.
    Je voulais savoir par quel formation es tu passee pour devenir sophrologie. C’est un métier qui me parle depuis qu’une sophrologue est intervenue dans mon lycée il y a de ça presque 10 ans. Et depuis peu, j’ai quelques signes qui me disent renseigne toi ! Lol
    Merci pour tout et super bonne continuation à toi 😃

    J'aime

    • Merci pour le suivi et les encouragements 🙂 Je suis allée au salon Zen à paris et j’ai choisi une école qui me plaisait (on peut en parler en mail si tu veux, écris moi). Ca permet de rencontrer les interlocuteurs et la plupart des écoles présentes sont sérieuses. Chacun peut y trouver quelque chose qui lui convient tant en durée qu’en « branche » (caycédienne ou non).

      J'aime

  2. Merci pour ces partages, je te souhaite plein de bonnes et nouvelles choses pour ce nouveau chapitre de ta vie (de la vie de ta famille)! la vie est pleine de rebondissements et de détours à qui sait les voir et les accueillir au moment opportun!! et les changements amènent les changements, et quand on se bouge on arrive à ce qui est bon pour nous (ce qu’on imagine ou pas d’ailleurs!!). Au plaisir de suivre lse prochains articles. Et vive la sophrologie: pour en avoir fait un peu j’utilise ce que j’ai appris comme base avec mes pitchounes pour les endormissements.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s