Les Jumeaux et les Animaux

10704095_10152299122571401_868077697241128727_n.jpg

Il y a quelques jours, en sortant de la maison, mes fils sont passés à côté du chien et lui ont dit « au revoir le chien » (du reste c’est plutôt « Arwoir waouhwaouh ») avec un petit geste de la main et une petite caresse.

Alors ce petit geste qui en dit long, m’a donné envie d’écrire sur ce thème. Déjà parce que l’amour des animaux est finalement une valeur sûre de notre foyer. Mais aussi parce qu’ils ne sont pas immortels alors je voudrais laisser une trace pour eux de tout ce que les animaux font et ont fait pour eux.

Nous avons un chien et un chat. Le chien est un scottish terrier froment qui se nomme Balkan. Il m’a été offert il y a une décennie maintenant dans la pire période de ma vie. En deuil profond, je me suis retrouvée à devoir m’occuper d’un chiot, remuant et voulant sortir tout le temps, alors que je preferais me morfondre au fond de mon lit. Je peux aujourd’hui dire qu’il m’a sauvé la vie. Si quelqu’un déprime dans votre entourage, achetez lui un scottish 🙂 Ce chien en a vu des choses, en a suivi des evenements, en a eu des demenagements … mais il est là. Il tient le coup !

10603465_10152244615856401_5153181069447761444_n
Le chat est un sauvetage tombé un peu par hasard  sur mon mari. Tu sais, la collègue qui a une chatte qui a des petits … Et encore aujourd’hui on se demande ce qui s’est passé dans nos têtes pour accepter d’adopter une folle pareille 😀 Elle s’appelle Azra et comment dire… nan on l’aime hein … c’est juste que …pfff 😀 Elle a sauté du 5e étage, elle monte sur les meubles tout en haut, elle s’enfuit le soir de Noël, elle mange du plastique et s’étouffe… on s’ennuie pas avec elle… Mais on l’aime. Elle est blanche avec des tâches grises. Elle aura 4 ans en mai.

10660332_10152347105291401_6642442145884190758_n
Ils n’ont absolument rien en commun, le terrier sérieux d’élevage chic et le chat de gouttière taré. Sauf l’amour qu’ils portent à mes enfants. Et il est immense. Parce qu’ils en sont dingues. Dès le début, ils ont compris que ces deux petits maîtres étaient source de bonheur. Là où il se mettent, il y a toujours chaleur, caresses et gâteaux à chipper. Alors les deux les suivent partout.

1148834_10151565086196401_783847158_n
Azra se frotte, se caresse, s’allonge à côté d’eux. Elle est plutôt maternante. Elle griffe parfois mais du bout des ongles. Elle ronronne en leur présence. Elle ne peut pas sortid du salon sans que Damien lui fasse un bisou. Balkan lui,  ne les quitte jamais du regard.  Il ne laisserait personne les approcher. Même de sa petite taille on sent la volonté de faire attention à eux. Lui qui était « coussins, gamelle, coussins » s’est découvert gardien et protecteur.

11870699_10152951690141401_8842516220911134654_n
Et faire attention les uns aux autres, c’est la définition même d’une famille pour moi. Très tôt ceci s’est mis en place. Presque naturellement. Bien sûr nous ne les laissons jamais seuls (surtout avec le chien, qui se fait vieux et grognon). Bien sûr nous faisons attention avec l’hygiène mais finalement tout ceci sont des apprentissages tout à fait passionnants pour les enfants.

L’empathie se développe aussi en s’occupant des autres. Apprendre à bien les traiter, les brosser, leur donner des croquettes, tenir la laisse, ne pas tirer la queue, leur parler doucement, leur donner des ordres et de la distance… les animaux sont une grande grande source d’enseignement à la vie et à la motricité en général. L’autre est différent de moi. Il a des besoins à respecter, même si ce ne sont pas les mêmes que les miens. Respecter. C’est le maître mot.

Et c’est vrai pour tous les animaux rencontrés. Qu’ils soient des panthères, des cochons ou des American staffs !

Bien sûr pour nous parents, la peur n’est pas la même. Faut pas se mentir. Quand je vois mon Damien en Serbie courir faire un câlin à un Doberman qui fait 3 fois son poids et qu’il ne connaît pas (et moi non plus), bon … on a un peu plus les pétoches qu’avec les canards au bord du Canal. Mais ça fait partie de l’apprentissage. Demander avant de caresser, ne pas courir, ne pas énerver, ne pas prendre la baballe sans demander etc … Mettre la main à plat pour donner le croûton ou ne pas taper contre la vitre dans un zoo, c’est exactement la même idée. Respecter. Découvrir. Aimer (ou pas !).

12049605_10153022526976401_1149227954872384887_n.jpg

Et ça passe par nous. Par les explications. Par l’éducation. Par l’imitation ! Je vois encore trop de parents dire dans la rue à leurs enfants « nan t’approche pas le chien il mord » ou « il est sale » ou « non recule il fait peur » (mon chien ? t’as vu sa tronche de peluche ??). Pourquoi ? Pourquoi filer sa propre peur ? pourquoi empêcher les enfants de découvrir ? Est-ce si compliqué de dire à son enfant « attends on va demander à la dame s’il est gentil et si on peut le caresser » ? Je ne parle même pas de ceux qui achètent un animal comme un cadeau pour le mettre à la SPA une fois Noël passé… Nous ne sommes pas de ce bois là. Et en voyant mes enfants dire au revoir au chien comme à n’importe quelle personne de la famille, je sais qu’ils ne le sont pas non plus. Ils aiment les animaux (moins que les pompiers mais quand même ! ) et aiment découvrir leurs différences et leur mode de vie. Damien a une passion pour les chiens (que les gros >_< ) et Mathias préfère les petits oiseaux (les célèbres koukouks si tu suis ma page Facebook) et les rongeurs (notamment les lapins !).

Bientôt d’autres animaux viendront dans notre foyer. Car nous en avons besoin. Ca fait partie de notre famille. Certains préfèrent d’autres dépenses, mais nous, celles -ci nous conviennent. Maintenant que nous savons que les garçons ont compris le message et sont curieux, nous pouvons nous permettre de prendre de nouveaux compagnons et leur faire découvrir d’autres moyens de vivre sur Terre. Continuer à vivre nos passions communes avec mon mari et les partager. (et c’est important de continuer à partager avec son mari !!).

12020025_10153024000551401_7801166440038644986_n

Nous nous sommes donc décidés à adopter… quelque chose de pas trop encombrant, coloré, familier mais pas si connu… un truc sobre et simple, aimant vivre en appartement et aimant la vie en groupe… Non, pas une girafe 😀

Nous sommes allés en animalerie, montrer notre choix aux enfants (et c’est important !), observer leurs réactions (qui se sont avérées plutôt rigolotes et touchantes) et nous avons contacté des associations de sauvetage pour trouver nos petits bonheurs … Voilà, affaire à suivre. ❤

* souvenez vous que les animaux du foyer sont VOS animaux. Si vous en prenez, c’est d’abord pour VOUS. On ne porte pas 10 ans de responsabilités et de pipis le matin sous la pluie juste pour faire plaisir à un gamin de 5 ans.
* ne laissez jamais un animal seul avec un petit enfant. Même si vous avez confiance. Ca pourrait s’avérer dangereux pour l’animal 😀
* ne transmettez pas vos peurs. Expliquez pourquoi vous pouvez avoir peur mais que cela vous est personnel.
* allez voir des animaux si vous vivez en ville. Les garçons ont adoré les canards et la serre aux papillons. C’est tout simple mais c’est déjà beaucoup.
* assurez vous que les animaux sont sauvés et non achetés. N’alimentez pas les sales réseaux. Assurez vous que c’est un choix familial d’accueillir un nouveau membre.
* bricolez avec vos enfants des activités et des jeux pour les animaux. Les enfants adorent constater qu’ils ne sont pas les seuls à jouer dans la maison 😀 D’ailleurs les garçons prêtent avec amour leurs légos au chat … qui sait pas trop quoi en faire 😀

* et surtout surtout aimez vous, les uns les autres. Soyez là, pour tout le monde. Vos enfants ont besoin de sentir que vous êtes un clan, soudé et heureux. C’est hautement rassurant. ❤

On attend un max de commentaires avec tous les noms et les caractéristiques de vos animaux à vous !! ❤

Advertisements

8 réflexions sur “Les Jumeaux et les Animaux

  1. Je suis encore une fois complètement en phase avec toi : chez nous aussi chien (un grand griffon de 30kg, recueilli en fourrière) et chat (un chat européen, le premier arrivé au foyer). Impossible de résumer en quelques mots la relation qui les unit à Bibounette… Ça me donne envie de faire un article, ne serait-ce que pour partager la photo du faire-part de naissance de Bibounette : ce sont le chien et le chat qui, en tant que membres à part entière du foyer ont annoncé en toute logique sa naissance! Nous avons longuement réfléchi à la première présentation du bébé à ses compagnons, à l’aménagement de la maison pour que tout le monde cohabite sans risque et sans pression… Et maintenant Bibounette grandit avec eux, apprend beaucoup à leur contact et eux comme tous les membres de la famille ont aussi beaucoup évolué dans la nouvelle configuration de la tribu!

    Aimé par 1 personne

  2. Bonjour chez nous pas d’animaux (je ne suis pas trop animaux domestique, s’en occuper le budget l’hygiène etc…) par contre les animaux de la ferme (du papa) OUI (vaches, cochons, poules, le chien et parfois les chats). C’est l’occasion d’une balade avec un but très plaisant pour les enfants, en plus il y a un petit point d’eau avec des poissons à mi parcours (on leur apporte le pain sec).
    Les enfants c’est vrai adore les animaux. Dans la rue Pitchounette de 16 mois est comme une folle dès qu’un chien ou un chat apparait au bout de la rue! On apprend que ce sont des animaux qu’on ne connait pas donc on ne les caresse pas, par contre si le maitre est présent on demande si on peut caresser (« tout doux » dixit pitchounette !)
    Parfois on va voir les chèvres ou les chevaux des gens du village.
    Et ils aiment les poissons chez les amis et les animaux chez une des 2 nounous.
    Et bien sur les livres des animaux surtout entre 1 et 2 ans! on apprend les noms, les bruits, on les imite pour (parler signer), on chante les chansons avec les animaux, on regarde les spectacles de cirques (pitchoune 2.5 ans fan de cirque en ce moment, bien que le spectacle d’animaux dressé j’aime pas trop…j’ai essayer l’animalier mais pour l’instant il n’a pas accroché) ou on visionne aussi minuscule.

    J'aime

  3. La partie sur les parents qui « passent » leur peur à leurs enfants m’a fait sourire… parce qu’ici, on fait l’inverse, limite on l’oblige à faire attention aux chiens dans la rue et à les caresser, hahaha ! Le papa et moi avons tous les deux grandi avec des animaux (les de la maison et les sauvetages -hérisson, oisillon, mulot moitié croqué par le chat), et la vie sans eux nous parait impensable. On a, d’avant, un chat un peu grognon qui a mis plusieurs mois à se faire au nouvel arrivant, et qui cohabite plus qu’autre chose, mais dès le départ, quel formidable « outil » : notre fils a appris à faire doucement grâce au chat, a voulu bouger pour le suivre, le rejoindre… Et comme Biboumam, ici aussi, le chat était sur le faire-part ^^
    On rêve d’avoir un chien car la relation est très différente d’avec un chat, mais pour l’instant, c’est surtout le temps qui nous fait défaut…

    J'aime

    • Ton commentaire me fait souvenir que lorsque ma fille s’est retournée pour la première fois sur son tapis d’éveil, c’était pour se rapprocher du chat! Et hop, un point de plus pour les animaux sur le développement psychomoteur!

      J'aime

  4. Petits on avait une chatte. Enfin, non. Je recommence. Petits, nous avions une guimauve de canapé blanche ramassée par ma grand-mère qui rentra à la maison retrouver ses deux chats et trois chiens et annoncer à mon père « J’ai fait une connerie, va la voir, elle est à la voiture ». S’il y a bien un sujet sur lequel ma grand-mère et son gendre s’accorde ce sont les chats ^^ Elle a vécu 19 ans et n’a griffé qu’une personne, moi, quand j’ai voulu voir si sa queue courte était téléscopique (oué ben j’avais 3 ans, j’ai appris). On l’a portée, massée, poussée, couverte de bave, couverte de bisous, coincée pour l’épouiller, nourrie… Elle a survécu 19 ans à tous ces « mauvais » traitements et sa mort a été une ÉNORME perte.
    Mon frère ainé a donc un chat. J’en ai eu un, mais elle est allée s’installer chez les voisins (comprenez la, la voisine lui cuisine du poisson frais tous les jours)… Actuellement nous avons donc adopté un lapin nain (arrivé un peu comme ton chat, via une élève, pas une collègue) sur une idée de notre aîné, mais en accord avec tout le monde (enfin on ne sait pas trop ce qu’en pense notre petit dernier…).
    Dans la rue, on propose parfois de caresser, d’approcher, mais rien à faire, la peur du chien est tenace. L’amour du chat, lui fait un peu fuir les principaux intéressés ^^ Les seuls chiens ayant les faveurs sont celui de ma cousine (un épagneul foufou) et le chien d’ours de Carélie de notre jeune voisin. Tout dans la logique !
    Par contre le lapin n’est pas un rongeur ! C’est un lagomorphe ! Bon, ok pas de GROSSE différence si ce n’est la denture (2 paires d’incisives à croissance continue au lieu d’une seule chez les rongeurs). Mais l’exactitude c’est important !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s