Le sabotage extérieur

2990_10153168738911401_4372030760411637863_n.jpg

J’ai vu hier une petite image qui disait « pourquoi tu choisis toujours le chemin le plus difficile ? » et « Qui t’a dit que je voyais deux chemins ? ».
Je n’ai pas consciemment choisi le chemin le plus difficile. Je ne me suis pas levée un matin avec mon gros bidon plein de bébés en me disant « j’vais faire une éducation qui sort de la norme juste pour les emmerd** ».

Je l’ai fait parce que ça me paraissait une évidence. Tu lis un truc et ça fait tilt. Tu te dis que c’est logique, que ça te parle. Pas besoin de s’allonger sur un divan et de parler de ta mère. Ca fait juste tilt. Alors tu l’appliques.

Ca te parait évident d’allaiter par exemple. Tu sais pas pourquoi mais c’est comme ça. Alors t’allaites. Que ça soit difficile, c’est une autre histoire mais puisque ça te paraît évident, bah tu les braves les difficultés. Et quand on te met deux enfants dans les bras, bah t’en allaites deux. Epicétou.

Ce n’est ni élitiste, ni une volonté bobo-isante de retours aux sources, ni un caprice de petite fille riche, ni une envie d’engagement anti violence sur enfants, ni un message au monde pour lui exprimer ton ressenti… C’est juste une évidence. De toi pour toi, vis à vis de toi même.

Et j’ai ainsi rencontré des parents IEF qui faisaient donc l’enseignement  à la maison, et qui le faisaient très bien et à qui ça paraissait normal de le faire. Des mères qui ne laissaient pas pleurer la nuit, des cododos, des allaitements hyper longs, des portages sublimes, des vrais montessori qui cirent les cuivres etoutetout, des reggio qui vont se former en Italie etc etc …Des vrais quoi.

Ni plus barrés, ni plus hippies, ni plus cons que les autres parents. Bien au contraire. Ils sont souvent plus informés. Ont plus réfléchi à tout ça. Ont mis en place mille chose pour y arriver. Bref ont choisi le chemin dit le plus difficile.

Et moi aussi, à petite mesure j’ai fait pareil. Dans la société où je vis, c’est malheureusement le chemin le plus compliqué à suivre. Pas de bol. S’occuper de son enfant, l’accompagner au mieux, le protéger de la violence inutile et lui donner de sa personne… c’est pas la norme. Si tu pousses un peu en prenant un portage physio alors là t’es carrément parti pour Mars.

Parce que 8 parents sur 10 n’ont pas fait tes choix. Parce que pour eux ce n’est pas une évidence. Parce qu’ils ont préféré le chemin qui apparemment semble plus facile. J’émets des doutes sur la facilité mais disons avec un investissement différent (t’as vu j’essaie d’être gentille et diplomate). Parfois dû à un manque sévère de connaissances concernant le développement d’un enfant. Parfois dû à une flemme assez prononcée. Parfois juste dû à des convictions contraires aux miennes.

Mais d’une manière générale ils sont plus dans la norme que moi. Ils sont la société qui m’entoure.

Et là que ça devient dur. Parce que la société s’infiltre partout. Comme la fumée, elle passe sous les portes. Je suis une citadine. Je ne vis pas en vase clos. Mes enfants ne sont pas dans une bulle. On a des amis, de la famille. Et tenir une éducation alternative dans ces conditions, franchement ? c’est mille fois plus compliqué que de la tenir tout court… Installer un coin Reggio c’est une chose. L’expliquer à tes proches et le protéger de leurs achats Vtech c’en est une autre.

Or puisque tu n’es pas dans la norme, tu dois perpétuellement expliquer et être entourée de gens qui ne comprennent rien. Et qui consciemment ou non sabotent tout. Ca va de la remarque « tu devrais être sage et arrêter de pleurer » à « il fait un caprice là » à un rangement complètement aberrant de ton étagère pourtant si belle à des achats de jouets non adaptés à des remarques blessantes sur tes choix, à des violences verbales ou physiques etc etc etc… Des éléphants dans une boutique de porcelaine. Une miette de muffin dans les rouages d’un horloger.

C’est une lutte permanente pour sauvegarder un peu ta différence. Pour continuer à éduquer tes enfants comme tu l’entends. Pour les protéger d’une société que finalement tu ne trouves pas si belle. Invasive. Destructrice et violente. Marchande et mielleuse. Bien sûr que tes enfants eux sont heureux. Quelque soit l’éducation, quelque soit le jouet… Mais manger une pâtisserie c’est toujours le kiff. Mais est ce que c’est bon pour eux ? Bah non. Moi je pense que non. Même si tout le monde fait comme ça, moi je trouve ça pourri. Et j’ai pas envie que mes enfants aient ça ou vivent ça. Et je lutte.

Et parfois franchement j’en ai marre. Parce que c’est déjà un chemin difficile. Alors avec des bâtons dans les roues, c’est encore plus compliqué. On ne peut pas expliquer à un enfant les beautés du reflet de la lumière quand à côté y a la télé et le grand prix de Monaco. C’est pas que c’est mal, c’est juste pas compatible. On ne peut pas expliquer à quelqu’un une présentation Montessori, si fine et si subtile, si poétique presque, s’il ne comprend déjà pas qu’il faut pas crier sur l’enfant ! C’est impossible.

Dans 3 mois je reprends le travail. Je peux dire aujourd’hui qu’il en sera alors fini de Reggio. J’ai essayé pourtant, mais on ne peut pas aller à contre courant, seule. Pendant 5 longs mois ils vivront autre chose. La société aura gagné. Le flot de mes efforts mis au compost. Ce qui aura réussi à germer aura réussi à germer.

Bien sûr je pourrais toujours proposer des reflets de lumière. Des travaux sur miroir. Des peintures aux doigts. Des constructions en paille et tout ce qui me rendait si heureuse pendant mon parental. Mais la porte sera ouverte à la société. La fumée qui se glissait en dessous arrivera en masse. L’école. Les copains d’école. Les autres parents. Et je n’ai qu’un seul espoir : qu’ils soient assez préparés à affronter ça avec le plus de poésie possible. Parce que Reggio c’est ça. Parce que pendant 3 ans ils ont vécu dans ça. Parce que j’ai choisi de mon plein gré la différence et la difficulté. Et qu’il va falloir sauter dans le grand bain maintenant. Et garder la tête haute. En continuant la subtilité dans un monde qui en manque cruellement. Sans se laisser envahir et saboter.

Advertisements

16 réflexions sur “Le sabotage extérieur

  1. Coucou,
    Je pense que tout ce que tu leur a enseigné va continuer a vivre en eux, meme si, desormais, ils vont aussi s’approprier d’autres choses. Quand on choisit de ne pas éduquer ses enfants tout à fait comme tout le monde, on doit user beaucoup plus d’energie a se defendre contre ce « tout le monde » qui ne comprend pas. Depuis que je te lis, je sais que tu vas continuer a faire le mieux pour tes loulous, reprise du travail ou pas, et ca, c’est le plus important.
    prend bien soin de toi !
    Lauriane

    J'aime

  2. Tout à fait en phase avec toi, sauf pour tes derniers paragraphes. Que c’est dur en effet de se mettre à douter de ce qui est une évidence pour soi quand les autres parents regardent le tien comme un être capricieux mal élevé… De se mettre à douter quand les autres parents ne sont pas fatigués parce que ça ne les gênent pas de vivre leur vie et se reposer pendant que leur gamin braille tout seul dans sa chambre, alors que toi tu en as marre de traîner tes cernes, parce que l’écoute ça prend du temps et de l’énergie…
    Mais je ne pense pas que la fin de ton congé parental marque la fin de Reggio… Ce à quoi tu les as ouverts demeurera et je ne pense pas que les diverses approches, si opposées soit-elles sont si incompatibles, les enfants sont tout à fait capables de savoir qu’il y a un temps pour tout (la mienne a reçu des vtech en cadeau… Effectivement difficile d’y faire obstacle … Je ne les ai pas complètement bannis, elle s’y intéresse mais s’en lasse assez vite car ils ne lui permettent pas d’exprimer sa créativité). Ce qui me gêne plus dans la fumée noire, ce ne sont pas forcément les supports éducatifs que je n’aurais personnellement pas choisis mais plutôt la violence éducative ordinaire (« arrête de pleurer ») et c’est au quotidien la lutte contre cette violence qui est mon cheval de bataille. Et j’espère que par l’ancrage et le modèle qu’on lui offre à la maison, ma fille est capable de hausser les épaules quand elle rencontre cette violence à l’extérieur!
    Bon courage pour la reprise!

    J'aime

    • mdr c’est vrai que je traine mes cernes avec le plus d’elegance possible 😀 J’ai rien contre vtech en plus, on en a c’était pour le parallèle. Mais oui je dois faire confiance au coté « immateriel » de l’éducation donnée. Me dire que ça ne consiste pas que dans des activités ludiques. Que regarder la télé toute la journée ne va pas détruire ça … pour l’instant j’ai du mal… mais bon faut bien qu’il y ait un peu de suspense sur ce blog sinon ça serait chiant 🙂

      Aimé par 1 personne

  3. Je crois qu’au delà des activités que tu as pu leur proposer, c’est bien autre chose que tu as fait germer en eux grâce à tes choix éducatifs… Certes peut-être qu’ils feront moins d’activités, qu’ils verront plus la télé, qu’ils seront ensuite (avec l’école) confrontés à des violences qui leur étaient étrangères… Mais la curiosité que tu as éveillée en eux, leur envie de découvrir que tu n’as pas castré à peine née… Ca c’est un des plus beaux cadeaux que tu aies pu leur faire… Cette douceur dans laquelle ils ont la chance de grandir, malgré les jours de tempête, malgré la société et les regards extérieurs… Ton authenticité, tout ce temps que tu leur as consacré et que tu leur consacreras encore… Tout ça c’est ancré en eux 🙂

    Aimé par 1 personne

  4. Ton article me fait un peu de peine… j’ai l’impression que tu baisses les bras parce que tu ne seras pas la seule « responsable » de leur éducation… Mais de fait, nous ne sommes que toujours partiellement responsables de l’éducation de nos enfants (même en IEF, il y a un autre intervenant : eux-mêmes ^^). Je préfère croire que tu leur as donné (et que tu vas continuer à donner) quelque chose de fantastique : un autre regard sur le monde. Le plaisir de découvrir est en eux, leur esprit critique va s’affiner… et puis, qui sait, ils déteindront peut-être sur leurs petits camarades ? Et puis, peut-être que tu pourras proposer quelques pistes nouvelles ou projets à leur nounou/crèche/école ? Cette phase de transition est sûrement difficile à gérer pour toi, mais nul doute que tu sauras rebondir.

    J'aime

    • Merci Elodie c’est gentil comme tout. Oui ils vont rester 5 mois avec ma maman avant d’integrer l’école en septembre et oui c’est difficile parce que je sais bien que ça ne sera pas pareil au quotidien qu’avec moi. Pas mauvais, pas malveillant, mais juste pas pareil… J’espère m’y faire et trouver le temps de leur pimenter leur quotidien au mieux, peut être même que la culpabilité me fera faire bien plus de choses que maintenant d’ailleurs 😀 Je vois des mamans qui travaillent qui font des choses formidables le week end … je garde cet espoir…

      J'aime

  5. oui, je pense comme mamaliane que rien n’est perdu. tout ce que tu leur a appris est ancré en eux. bien sur, cela va se compliquer, ils vont être influencés par ce qu’ils voient, il faudra faire des concessions (mon premier a connu les bonbons à l’ecole par exemple…et parfois il en ramène à la maison, il faut gérer…), mais pense aux beaux cadeaux que tu leur a fait et que tu continues en leur offrant approche différente du monde, c’est une flamme en eux! bonne continuation! Adeline

    J'aime

    • Merci ❤ c'est vrai qu'en grandissant, quand ils pourront plus facilement dire ce qu'ils veulent, leurs opinions, leurs interactions ça sera plus simple. On pourra alors en parler, leur raconter leurs premières années et leur "différence" (physique et éducative). Ca me tient ce fil rouge finalement.

      J'aime

  6. Bonjour,
    Je comprends tout à fait ton ressenti. J’ai d’ailleurs mis du temps avant de mettre mon petit à la garderie, de peur qu’elles pourrissent ce que j’essayait de faire. Puis je me suis rendue compte que je ne pouvais pas le mettre sous cloche, et qu’un jour il serait face à quelqu’un de malveillant, qui le peinerait. Au début, ça me fendait le cœur, puis j’ai réalisé que ce qui compte, c’est ce qu’on fait à la maison, les enfants s’adaptent très bien à plein de modes de vie, mais ce qui compte c’est qu’ils auront toujours en référence celui qui est la base de leur éducation (je n’ai pas l’impression d’être très claire, désolée).
    Pour te donner un exemple plus concret, ma petite sœur est en pleine crise d’ado (bon assez soft la crise soyons honnêtes!) elle vit dans un quartier dit « sensible » (que je déteste ça). Ses amis écoutent du rap, sont parfois un peu limite niveau comportement. Eh bien ça ne l’empêche pas de faire une chorale de gospel et d’être passionnée de jazz. Elle se fond dans les deux mondes sans aucun soucis, et la culture des images choc etc à laquelle elle a accès puisque c’est de son âge, ne l’empêche absolument pas d’adorer écrire de la poésie (et aussi de trop se maquiller dès que ma mère a le dos tourné).
    Bref, tout ça pour dire que non, ton éducation restera leur socle et leur refuge, mais ça n’empêchera pas qu’ils s’intègrent à la société sans oublier quelles sont leurs valeurs.
    Aies confiance en toi et en eux 😉
    Bises

    Aimé par 1 personne

    • Le souci c’est qu’ils vont rester à la maison justement jusqu’en septembre. Une maison différente. Jespère quand même, malgré l’absence rester la référence comme tu dis. J’espère qu’ils aimeront toujours ce que je pourrais leur proposer le week end. Merci en tout cas pour le témoignage. ❤

      J'aime

  7. Je pense que TU seras TOUJOURS leur référence… je n’ai pas de doutes là-dessus. Je comprends tellement tes angoisses face à cet autre environnement (je te dis même pas l’état dans lequel je serai s’il devait passer toutes leurs journées avec ma mère pendant 5 mois !!) et à ta future (in)disponibilité. Le temps passe alors beaucoup plus vite, peut être que certaines choses nous échappent. Mais tu les a armé pour affronter d’autres situations, pour évoluer en confiance et de façon autonome. Par exemple, je me dis que s’ils savent se préparer un pti déj, on pourra toujours essayer de beurrer leurs tartines à leur place à l’avenir, ils ne seront pas d’accord!! J’ai l’impression que nos petits savent s’adapter à des environnements très différents, intégrer facilement des façons de faire différentes et sans perdre celles de la maison qui justement sont leur socle. D’autant plus qu’on leur a appris à faire par eux-mêmes et non pas à subir 😉
    C’est vrai que quand on travaille, on a pas le temps de suivre les milles choses qu’on aimerait mettre en place et que c’est frustrant. Effectivement il ne reste plus que les week-end car chez moi en rentrant de l’école à 18 h avec Loulou, je ne vois pas comment lui proposer grand-chose d’enrichissant entre 18h et 18h30 l’heure du bain. Bien entendu que ce qu’il me réclame, c’est un « épisode de Sam pompier » et que Reggio me parait alors très loin. Mais les surprises sont encore plus belles, on apprend encore plus à rebondir sur n’importe quelle petite fenêtre qui s’ouvre vers une découverte spontanée et naturelle… et les tiens ont baigné là-dedans, je vois donc mal pourquoi et comment leur curiosité éveillée pourrait s’envoler comme ça… Garde confiance en toi et en eux et accepte toutes mes pensées encourageantes pour la suite. Tu m’as tellement apporté que ce que tu leur donnes directement à eux ne peut pas avoir servi à rien.

    J'aime

    • Y a une sorte de coalition pour me faire chouiner avec le commentaire le plus vrai ? 🙂 Oui tu as senti le fond des choses et ce qui allait me gener… Et faudra faire avec. Et je garde espoir, parce que je dois croire en eux et en ce qu’ils ont en eux (et tout ne vient pas de moi). Tu sais, je leur ai appris à s’habiller seuls et à manger seuls surtout pour me rassurer qu’à l’école ils sauront se débrouiller et avoir le ventre plein et ne pas avoir froid 😀 Et toutes ses choses qu’ils savent faire et que je ne soupçonne même pas encore ❤ Ce sont des deuils à faire et des pages à tourner, y a des jours plus gris que d'autres mais dans l'ensemble je suis confiante… bon ok moins pour les 5 mois que pour l'école 😀 Mais on va veiller au grain comme on peut ^^
      Merci Petit Beurre ^^

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s