Quand le psaume 44 a sauvé mon Noël

10888571_10152463406796401_7115408874642319975_n

Normalement, ayant lu mon titre d’article, tu as du commencer à t’inquiéter sur ma santé (mentale ou générale) et tu as raison, petit lecteur, y a un peu de ça. Mais accroche toi tu vas voir c’est quand même une belle histoire !

Dimanche soir. Acte 1. Je viens de passer une semaine à mourir. Je me suis remise au sport. Bon ça ok. Je me suis enfin inscrite à la salle et tout et tout. J’ai mon bas moulant (mes grosses fesses mais je fais mine de penser que je suis svelte). Ma gourde rose fluo et ma montre cardio. Bref j’ai fait de la presse à cuisse (si tu ne connais pas, limite tant mieux). Et jai semble t’il bougé mon ovaire… ouais je sais c’est pas censé bouger. Mais les miens, rongés par la maladie ont une vie un peu parallèle.  Donc le droit a décidé de faire sa life et en l’occurrence un remake de la guerre du Vietnam. Je suis pliée.
Et évidemment sinon c’est pas marrant, Chéri a un max de boulot donc « je ne peux rien faire, je dois aller bosser… prends un doliprane » … J’ai donc pris dans la semaine environ 658 doliprane. 45 cafés. 78 spasfon. 93 douches…. hashtag semaine de merde.
Les biboux eux évidemment se sont mis à tousser vendredi soir. T’as remarqué qu’ils tombent toujours malades le week end ?? Et évidemment samedi matin j’ai commencé à avoir moi aussi de la fièvre … La loi des séries (mais pas de netflix).
Donc dimanche on a trois malades donc la grande en voie d’extinction qui se couche le coeur lourd en se demandant comment elle va faire pour survivre LUNDI MARDI et MERCREDI !!! 11h de boulot, debout, avec 2 bébés malades..(à coté Tom Hanks qui s’arrache tout seul une dent dans Seul au monde c’est que dalle…)

Cast-Away-Seul-au-Monde-500x270

Vers 4h du mat (accroche toi là l’histoire commence à être touffue !), je me réveille en sueur. J’ai fait un vieux rêve chelou où mon ex (!!), celui qui m’a quitté un soir de Noël (!!!) me dit « mon dieu pourquoi m’as tu abandonné »… Déjà paie ton ambiance festive ! Je me suis demandée si j’avais encore toute ma tête ou si c’était la fièvre … Bon parce que ça c’est tiré de la Bible évidemment, et c’est une des 7 Paroles de Jésus sur la Croix. Alors ok on est un peu à la déprime mais de là à rêver de la Bible !!! (tu les entends les sirènes du Samu ou pas ?)
J’attrape mon smartphone pour vérifier. Oui le Christ dit ça car il cite le psaume 44. Bon.

5h du mat, je suis au dessus de ma Bible de Jérusalem en train de tourner les fines pages pour trouver le dit psaume. La fille qui n’a rien d’autre à faire de sa nuit quoi. Je t’épargne le texte entier mais tu peux le trouver ICI si vraiment tu y tiens…

« Réveille-toi ! Pourquoi dors-tu, Seigneur? Réveille-toi, et ne nous repousse pas à jamais! »

Ok…. Je suis réveillée pour de bon. Déjà le mec il donne des ordres au Seigneur. Rien que ça …Tranquille, Emile. Psaume 44, même pas il rigole !
Mais c’est vrai que là j’aimerai bien qu’il se réveille. Je suis malade, mes enfants sont malades, j’ai 5 euros en poche, et c’est Noël dans 3 jours … Si rien ne change ça va pas être la grosse fête !! Je m’endors énervée. Presque révoltée.

Lundi matin. Acte 2. Je me traîne comme je peux vers les toilettes et je croise chéri décidé à aller travailler. T’entends les mouches voler. Je crois que ma tête a su le convaincre que me confier ses enfants c’était pas l’idée du siècle. Un coup de fil plus tard, il décide de finalement rester.
Premier miracle !

On décide alors d’emmener les garçons chez le docteur. Sauf qu’on n’a pas assez pour se faire tous ausculter. Ouais je sais ça pue. Et crois moi, c’est pas évident de l’écrire. Donc on lui présente Doudou en premier, le plus atteint. Le doc décide de regarder Mathou aussi. Et puis moi aussi finalement. On a tous une bronchite de fou. On brûle de fièvre, on tousse comme des tuberculeux. Bref c’est la merdasse totale. Et il commence à remplir les feuilles de soin. On se regarde avec Chéri, et on sait qu’on n’a pas assez dans les poches. Gros blanc. J’en ai les larmes aux yeux. On ne devrait JAMAIS en arriver à choisir entre ses enfants lequel est le plus prioritaire. On n’a pas de quoi payer. Ca tourne dans ma tête, je ferme les yeux et je préfère même pas penser au moment où il va falloir se l’entendre dire.
Les ordonnances sont faites. Et là… il nous dit « bon bah bonnes fêtes ». Chéri lui demande « on vous doit combien ? » et il me dit « rien … rentrez chez vous c’est bon ».

J’ai failli m’écrouler. De tout ce poids que porte une maman sur ses épaules. De ces jours sans fin, de ses inquiétudes sans limite, de cette tristesse de l’hiver, de ces manques d’argent perpétuels du Parental… M’écrouler d’avoir douté que des gens avec un coeur existaient encore. Il a regardé ma croix protestante qui brille à mon cou. Et il a dit « rentrez chez vous ». Et je me plais à croire que le Seigneur se marre là haut à l’idée que je puisse douter. De moi et des autres. Et surtout de la magie de Noël.

Parce que non ce ne sont pas juste un amas de cadeaux ou une bûche dégoulinante. Parce que non ce ne sont pas juste quelques membres de la famille regroupés à faire la gueule. Ca ne devrait jamais être ça. C’est la Lumière, la lueur d’espoir qui renaît. Et même malades, et même fatigués et même sans argent, Noël sait être une nouvelle naissance. Cet enfant fragile qui apparaît c’est ce qu’on devrait tous ressentir en nous.

J’ai passé 3 jours sous la couette, au chaud, avec un mari merveilleux et aimant qui a su admirablement jouer aux infirmières et jongler entre 3 petits malades. J’ai su retrouver de la force pour attendre la relève (les mamies débarquent cet après midi, chargées de cadeaux comme le Père Noël) et ça m’émeut. Car les préparatifs, même petits, même modestes se mettent en place doucement… Et je sais que de là haut, quelqu’un veille sur nous.

Puissiez vous passer les meilleures fêtes possibles auprès de votre famille, de vos enfants. Auprès de vous même aussi. Auprès de Lui si vous êtes croyants. Puissiez vous, mamans en parental qui portent le monde sur vos épaules, vous asseoir et profiter. Puissiez vous papas travailleurs qui partent tous les matins dans le froid, vous asseoir et en profiter. Puissiez vous, jeunes biboux plein de vie profiter d’être entourés de gens qui vous aiment et ne jamais avoir à vous dire « mon dieu pourquoi nous as tu abandonné ? » Malgré une années 2015 bien difficile, je voulais juste raconter cette histoire, humblement. Oui il existe encore des gens biens sur cette terre. Tentons tous de l’être pour les autres, à notre tour. Il y a beaucoup de gens abandonnés autour de nous. Et évidemment qu’on peut se demander si le Seigneur dort… Mais ne dormons nous pas nous aussi ? Se révolter sur son propre malheur, certes. Mais le malheur autour de nous ? Réveillez vous et ne repoussez plus les autres à jamais. On a tous besoin les uns des autres.  Puisse Noël apporter ça cette année. Un autre à chaque personne qui en aura besoin.

12072723_10153127810281401_3942104719449259159_n

Advertisements

5 réflexions sur “Quand le psaume 44 a sauvé mon Noël

  1. Wouahou, je viens de me prendre une sorte de claque là. J’ai l’estomac noué de vous lire, et en même temps, je suis heureuse pour votre famille que vous connaissiez et reconnaissiez les valeurs les plus importantes.
    Je me permets simplement de vous signaler qu’il existe des centres de soin gratuits partout en France, c’est sans rendez-vous donc il faut s’armer de patience, mais ça permet une prise en charge de toute la famille sans avoir à vivre l’angoisse que vous avez vécue (si ce commentaire vous semble malvenu, je comprends tout à fait, je le disais juste parce que j’ai utilisé ces services ainsi que ceux de la PMI en période de vaches particulièrement maigres).
    Et merci pour cet article très touchant, je parlais avec mon mari musulman des valeurs de noël, et je crois que je n’aurais jamais aussi bien réussi à décrire ce que ça me provoque. Vous m’avez donné la chair de poule.
    Je vous souhaite de belles fêtes.
    Bises

    J'aime

    • Merci à vous pour ce joli commentaire 🙂 On apprend de ses erreurs et les finances sont un grand terrain d’apprentissage sans fin ! Il y a des mois comme ça où tout ne va pas comme il faudrait et où on se retrouve dans des situations pourries et ça arrive à bien des familles donc vous avez raison de parler de ces centres !
      Si je ne me trompe pas, cette année vous avez deux celebrations, deux anniversaires à feter et je vous souhaite donc doublement de belles fetes ❤

      Aimé par 1 personne

  2. Y’a un truc qui m’échappe. C’est remboursé les soins. Chez moi je fais un chèque, et si l plupart des doc attendent une dizaine de jour avant l’encaissement, comme ça on a déjà eu le remboursement de la sécu. Non? (je ne veux surtout pas paraître rude, c’est juste que je ne comprend pas que ça soit un souci du coup).

    J'aime

    • Non parce que j’ai perdu ma carte vitale (depuis des siecles mais jamais le temps de la faire refaire)… du coup j’ai une carte avance santé bien pratique de ma mutuelle… mais les remboursements n’arrivent jamais en 10 jours … et evidemment c’est LE doc de la ville qui prend pas l’avance santé … or faire le cheque sans avoir les sous et en sachant que je ne vais pas les avoir tout de suite bah malheureusement j’apprécie moyen. On avait assez pour deux mais pas pour nous trois en fait ^^ voilouuuu

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s