Une famille comme les autres.

11817139_10152915492611401_8228026918142961679_n

On ne crie pas. On ne frappe pas. On mange des trucs louches végétaliens. On dort au sol. On est élevé selon une méthode obscure venue d’Italie. Bref on est bizarres.
Pour le commun des mortels, on est une famille un peu space. Dans les salles d’attente, je vois bien que les mamies nous regardent du coin de l’oeil avec cet air de dire « moi je lui aurai deja mis 2 baffes à ce petit… »; Dans la queue à la caisse. Au restaurant. Même au parc. Les gens doivent se dire que je suis sourde muette vu que je suis la seule maman à pas brailler comme un putois (« descends du toboggan, attention tu vas tomber, mange ton gouter, fais attention à ta soeur … FAIIISS ATTENTIONNN A TAA SOEUUURR … »).

Ou alors on est des bobos parisiens (en plus c’est vrai 😀 ) et on mange des salades de kale avec de l’eau pure venue du japon et des glaces de baies de goji… Ca doit etre ça. Ca explique tellement de choses… Surtout les graines de chia.

Bah non. Même pas. V’là la déception ultime. Non, on est une famille ordinaire.
On regarde Top Chef en mangeant des chips. On est allés voir Jurassic Word. La journée j »ai un jogging qui date du collège. Les garçons lisent Voici (dans les salles d’attente, pour rester calmes, et que maman ne soit pas obligée de coller deux baffes à une mamie).
11796366_10152919443861401_8087759703578348781_n
Et provocation totale : des fois on va à Q…. Frites au pétrole et hamburger avec 10 vaches différentes dedans et sans doute un peu de ragondin. Avec jus de pomme qui n’a jamais vu un pommier. Siiiiii je te jure. On y va de notre plein gré.

Et alors ? Mes enfants vivent dans un monde réel. Ils ne sont pas protégés dans une bulle. Ils mangent du ragondin en burger et ils regardent Sam le Pompier (Nicollllassss est puni 34 fois par épisode !!!). Ils font partie de ce monde. Ils en apprennent les codes, les devoirs et les droits. Ils ont beau adorer les brocolis, t’inquiète qu’ils les finissent les frites qui ne pourrissent jamais.

Pourquoi c’est important pour moi ? j’veux dire, 27 mois à faire attention à dire « stop » au lieu de dire non. A faire attention à chaque aliment, à chaque produit ménager, à chaque phrase de Maria dans « L’enfant ». A étudier chaque article sur reggio possible. A organiser autant que possible chaque activité pour qu’elle soit ludique, inspirante, intelligente (si si faut l’dire)…. Pourquoi manger des burgers ?

Bah parce qu’on est comme ça. La réalité, c’est ça. On est capables du meilleur comme du pire. Parce que je suis mes enfants et je fais ce qui les éclate. Et oui, un gamin, ça s’éclate à Q… Tant qu’ils aimeront les brocolis, mes efforts auront payé. J’ai fait tout ce dont j’ai rêvé siiiii fort pendant ma grossesse. J’ai allaité, j’ai fais les lavables, j’ai porté en ergobaby, j’ai porté en sling, j’ai dormi au sol, j’ai fait de la DME, j’ai eu des jouets en bois, des choses saines et pensées pendant des mois (ptet même des années puisque j’ai eu mes enfants à plus de 30 ans…). J’ai vécu mon rêve de maman à fond, exactement de la manière dont je le voulais. J’ai pas attendu la chance, j’ai travaillé pour que cela se passe comme ça.

Alors forte de toutes ces expèriences, bah je peux me permettre de me lâcher un peu. Oui ils ont bu du lait artificiel, oui ils ont des pyjamas starwars, oui on joue au foot dehors dans la cour et on fait pas des activités reggio en ce moment. Parce que tout ça c’est un tout pour moi. Et surtout … ma devise qui résume toute ma vie : qui peut le plus peut le moins.

Je ne veux pas de tabous. Non ce n’est pas MAL de se taper un burger ou de lire un Voici. Surtout quand d’habitude tu lis Dostoievski et que tu manges sainement. C’est pas un menu happymeal qui va ruiner ton éducation. Je veux pas tomber dans l’extrème. Je veux leur montrer TOUTE la vie. Avec le bien comme le mauvais. Avec le fun et le plus studieux. Avec l’argent qui se claque et l’épargne qui se crée « au cas où ». Avec les dinosaures à piles et les transvasements de pois chiches.

Parce que je suis moi même comme ça. Bien plus complexe que je ne pourrais l’expliquer. Parce que j’ai autant aimé visiter les bidonvilles de New Delhi que les paysages de carte postale de Nouméa. Les deux m’éclatent. Les deux sont importants. On n’a pas à choisir ou à ne prôner que l’un ou que l’autre.

Ma copine M. m’a dit « les gens doivent penser que tu te la pètes, que tu sais tout mieux que tout le monde » 🙂 Alors. Je sais UNE CHOSE mieux que tout le monde : comment éduquer mes enfants. Et c’est le thème du blog non ? Et quand je dis que je pense être sur la bonne voie, je reçois souvent des commentaires proches du « tu te la pètes ». Et je l’assume. Parce que oui, quand je vois mes petits garçons, y a de quoi se la pèter 😉 Parce que oui, je suis une maman fière de ce qu’elle a fait jusqu’à maintenant et qui se permet de le dire… Je préfère peut être plus encourager les parents, leur montrer ce qui marche, les faire réflechir et avancer que de se prendre la tête sur ce qui ne va pas.

Mais pour tout le reste, que mes petits lecteurs se rassurent… on est une famille comme les autres ❤

(cet article est une sorte de suite à celui ci ^^ )

Publicités

11 réflexions sur “Une famille comme les autres.

  1. Tu te l’as pète grave!!!! 😛 et tu vas chez Q… je surkiff grave ta life, et tu sais quoi je suis vege et je vais mangé un mc crado vege de temps en temps parce que ça dechire les papilles et je fais chier mes momes on boit pas de coca mais quand on va chez Q… ils ont le droit, puis ils sont jamais de frittes a la maison mais quand on va chez flOnk ben ils ont le droit de temps en temps tu vois 😛 moi aussi je suis cette mère parfaites qui me la pète et qui sais mieux que tout le monde pour elever MES ENFANTS! a bientôt hate de te lire 😀

    Aimé par 1 personne

  2. Mais ! C’est ma vie ! 🙂
    J’ai toujours ce sentiment d’être jugée de la même manière, « tu te la pètes ». Non, c’est juste que je ne vois pas l’intérêt de m’énerver parce-qu’il découvre le balai pour récurer les toilettes (et accessoirement, le mange).

    J'aime

  3. 34 mois tout rond que je me surveille, comme toi, qu’on jongle avec ce que tant de gens appellent « le dilemme de l’omnivore », qu’on l’aide à s’endormir, qu’on le laisse faire ce qu’il veut au parc (enfin dans la limite de la sécurité de tous, hein)… Et oui, les regards haineux des gens qui pensent « Ha ! Mais comment elle se la pète Mère Parfaite ! » je les vois plusieurs fois par jour…
    D’un autre genou, il y a les moment où on laisse un peu couler et où se dit que « Bah, spa grave, il a mangé équilibré ces 10 derniers jours, tant pis s’il ne mange que ses frites ce midi. » ou « C’était bien la peine que j’amène ses supers bouquins éducatifs pour qu’il lise les vieux Caroline et Martine de la salle d’attente du médecin. Au temps pour mon sac à dos, hein. » (ou la sélection de bouquins pour enfants la plus sexiste et retro du monde) et là étrangement je doute que qui que ce soit ait envie de me faire disparaitre pour paraitre moins imparfait à côté.

    J'aime

  4. Merci… moi aussi j’aime un cheeseburger de temps en temps… je me suis même mise aux brocolis… car mon fils adore ça… bon je n’aime toujours pas… mais que ferait-on pour son fils ?!?

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s