Zero Dechets dans notre famille ! No Waste Family !

10940477_10152543391211401_3577985732787589456_n

Je ne peux plus regarder ça et ne rien faire.
J’ai emménagé il y a un an dans mon appartement et ça s’entasse de partout. Que ça soient des nouveautés ou des vieilleries.
Si encore je n’étais pas sensibilisée à la chose, passe encore.
Mais mer… (credi), ma théorie, je la connais. J’ai tracté dans la rue pour le végétalisme, j’ai fait des études de sophrologie sur le bien être du corps et de l’esprit, j’ai lu Montessori et l’aménagement de l’environnement pour les enfants.
Alors pourquoi ça déborde ??!

Parce que dans la réalité, je ne pratique pas. Je n’incarne pas ce en quoi je crois. Avant, quand je vivais seule, c’était facile. Mais avec des enfants, on va au plus vite, au plus pratique, on n’a pas le temps, on est fatigués le soir. On ne va pas en plus se rajouter une poêlée de pousses de soja à préparer alors qu’on pourrait juste mettre la pizza au four. La qualité, la recherche du beau, la réflexion de l’utilité et la simplicité parentale, on la réserve aux enfants, à l’éducation, aux jouets etc… Mais nous ?

Me vient l’idée qu’il y a pas de séparation enfants / nous. Nous sommes tous les 4, « nous ». Ils s’en fichent si la poubelle déborde et si la compote est maison, bio ou achetée. Mais pour combien de temps ? Il faut être cohérent. C’est l’argument premier de ma démarche. On ne peut pas acheter des jouets en bois à 50e pièce en peinture non traitée et en avoir rien à faire de ce qu’il y a dans le caddie.

L’idée même de regarder ce qu’il y a dans le caddie me semble un bon début d’ailleurs pour gagner du temps. La pizza est sans doute plus rapide mais sur du très court terme. En matière de qualité de vie, de finances et d’éveil gustatif elle est relativement inexistante. Alors il faut faire un choix. Alors je le fais et je le note ici, comme ça c’est ancré (ou encré ?) et on pourra en parler. Les créateurs de Reggio avaient un idéal de monde meilleur au sortir de la guerre. Finalement ce n’est pas si éloigné du thème. Mes enfants méritent qu’on ne se laisse pas aller à la facilité mais qu’on s’adonne à la sobriété.

J’ai eu Chéri à l’usure. J’ai pris les livres adéquats. Je suis prête et heureuse de revenir en terre connue. Ca n’a rien de nouveau pour moi mais déjà me sentir dans l’action me fait du bien. Au moins je fais quelque chose. Et même si je pars de zéro, ça ne me décourage pas pour autant. Je sais que les bases, je les ai et qu’elles sont encore bonnes et saines.

Quel est l’objectif alors ? 
* Désencombrer, clairement. Faire le vide. Et vite.
* Approcher du zéro déchet.
* Gagner de l’argent, du temps, de la qualité pour les redistribuer autrement.
* Faire plus de choses nous mêmes.
* Le transmettre, le moment venu aux enfants, les sensibiliser.

Comment ?
* Ranger, jeter, trier, donner, vendre.
* Suivre les règles simples du Zero Waste : refuser, réduire, réutiliser, recycler, composter.
* En faire des habitudes de vie toute simple. En être fier.
* Continuer sur la lancée (je cuisine beaucoup) et passer à la salle de bain et aux nettoyants
* Montrer l’exemple, aller au marché, les éduquer au goût et aux joies simples de l’existence.

Refuser ce dont on n’a pas besoin et qui ira encombrer nos étagères ou nos poubelles. Savoir dire non.
Réduire ce dont on a besoin. Il faut essayer de se désencombrer du superflu.
Réutiliser en achetant d’occasion et en remplaçant tout produit jetable par une alternative réutilisable.
Recycler ce qu’on ne peut pas refuser, réduire ou réutiliser.
Composter le reste.

Pour moi, ZeroDéchet c’est :
Je veux (me) laisser une trace de l’avancement des travaux alors je vais faire une petite catégorie sur le blog. J’ai hâte de lire vos coms, questions ou suggestions ^^
C’est un défi à soi même et au monde. Certes ça suit quelques règles édictées par Béa Johnson. Mais c’est à mon sens une démarche personnelle et qui doit s’adapter à la vie de chaque famille. Sinon c’est trop culpabilisant. Admirer oui, mais pas sacraliser non plus. Je suis par exemple dans l’incapacité totale de composter mes déchets. (mais je peux les enterrer dans le jardin de la voisine 😀 ). On fera au mieux. Et on fera déjà beaucoup plus que beaucoup d’autres. Quand j’irai avec mes boites en plastique au marché, je penserai à mon voyage en Inde, aux enfants avec qui j’ai joué au foot et qui vivaient dans la misère la plus grande. On peut vivre heureux avec si peu. Et on l’oublie tellement…

10343508_605762369556866_6394647635755337312_n

Publicités

13 réflexions sur “Zero Dechets dans notre famille ! No Waste Family !

  1. Cette logique, à la fois si facile et difficile à mettre en place, me plait, m’inspire…
    Je tente,chaque jour, avec mes petits moyens, d’inculquer ces notions à ma princesse.
    Alors je suis et suivrai avec assiduité cette nouvelle section de blog pour m’en inspirer, encore et encore, tenter de faire évoluer… 🙂

    J'aime

  2. Super, hâte de lire les articles qui suivront!!! Ici j’essaye au max de désencombrer, je fais mes courses au magasin bio avec des sac en tissus pour le vrac (pâtes, farine, légumineuses…), des filets a légumes et des bocaux en verre pour le fromage. Nous utilisons du vinaigre blanc + HE pour le nettoyage et avons bien diminuer les produits dans la salle de bain ou il ne reste que des produits bio et/ou fait maison!!!! Le plus dur, reste a refuser ce qu’on donne, offre…

    J'aime

    • Merveilleux ! Tu es bien « avancée » sur le sujet ! J’ai presque fini le livre de Béa et je confirme, refuser ca être la partie la plus compliquée mais bon on va tenter, on verra bien ce que ça donne ! Pour le moment je m' »équipe » 🙂

      J'aime

  3. Bonjour

    C’est clair, nos poubelles débordent… Concernant la démarche 0 déchets, je suis d’accord avec toi et en même temps j’ai un peu dérivé ces dernières années. J’avais notamment commencé les couches lavables avec mon premier enfant puis laissé tombé au deuxième. Allez, j’ai une troisième chance, je me laisse 2/3 semaines pour finir le stock de couches et je m’y remets !

    Cette année, nous allons avoir la chance de jardiner et d’avoir accès à une parcelle de terre, nous sommes ravis. Pas de quoi être auto-suffisants, mais de quoi apprendre et apprécier. Nous partagerons la parcelle avec un couple d’amis, nous allons mutualisé nos efforts.

    J’avais lu un livre, vraiment génial à ce sujet « 0 déchets ». Il s’agit d’un témoignage d’un journaliste new-yorkais qui a tenté l’aventure pendant 1 an. Il livre avec humour et belles réflexions ce que cela a changé dans sa vie de couple, familiale, professionnelle et personnelle. Il s’agit de No impact man. Vraiment je le recommande ! Ce livre date un peu (2000 ou 2001) mais finalement, le monde a peu changé depuis…

    J'aime

    • Motivatiiooonnn 🙂 On a tous des periodes plus compliquées que d’autres, contente si ça peut te « relancer » en tout cas moi je suis à fond lol ! Et du coup oui ce livre me fait de l’oeil ^^ (pas comme si ma pile de livres était plus haute que moi)

      J'aime

  4. J’iamerais tellement que ma mère sache faire ça, ranger, trier jeter …
    Mais c’est moi qui la pousse à le faire lol
    Je pense qu’elle souffre du syndrome de l’accumulateur, elle garde tout, les bocaux, les journaux, les barquettes plastiques … « Car tu comprends on peut l’utiliser en tupperware, et c’est pratique » Oui c’est pratique, sauf quand ça s’entasse dans les placards xd
    Donc chapeau pour se grand changement dans votre vie à 4 :p

    Aimé par 1 personne

  5. Bravo pour cette belle initiative ! N’oublie pas que personne n’est parfait et que le monde ne se fait pas en un jour ! donc pas de découragement quand pour la ixième fois, un enfant revient te tanner avec un « besoin » de « cacaille » (= un petit gadget inutile et vite cassé) .
    Pour le composte, il existe deux solutions d’appartement: l’une très simple, un lapin! C’est chouette pour les enfants et ça mange tout! L’autre moins évidente (mais qui marche bien chez plusieurs de mes amis) une petite boîte à composte à mettre dans la cuisine. C’est pas mal, mais il faut supporter avoir des vers dans sa cuisine (brrr! ) Perso, nous habitons dans une maison avec un jardin.Nous avons quatre poules, ça mange tout et ça donne des oeufs !
    Sais-tu que c’est le pain qu’on jette le plus? Pour pallier à cela, je fais mon pain deux fois par semaine et je le façonne en sandwich. Ensuite, je le congèle. On sort au fur et à mesure ce dont on a besoin. Comme on est relativement nombreux, ce n’est pas suffisant, mais je ne me prends pas la tête, le boulanger a aussi besoin de mes petits sous!

    J'aime

    • Merci pour les encouragements ! J’ai la motivation du débutant mais je suis soutenue aussi derrière par un leger caractere perfectionniste 😀
      Alors on a un chien un chat et franchement il ne me manque plus que des lapins ^^ je crois que là je craque nerveusement ! Ceci dit meme en compostant je ne saurai pas quoi en faire, n’ayant pas de jardin ! snif !
      Pour le pain je n’ai pas encore testé mais les garçons sont friands de pain perdu !! (Plus efficaces que des rongeurs !) Donc je pense aussi tester une recette de pate à quiche faite au pain rassis !

      J'aime

  6. Hum j’ai aussi lu le livre de Bea Jonhson Après on fait ce qu’on peut! De mon coté j’essaye d’abord de réduire la poubelle des non recyclables. Je me dis que le recyclable est un moindre mal… Il faut dire que dans la poubelle des recyclables il y a du papier (les tonnes et les tonnes de dessin des 3 loustics je ne garde pas tout… )et les bouteilles de lait. Mais là à part avoir une vache dans le jardin je ne vois pas bien! Depuis quelques semaines j’ai donc décidé de supprimer les yaourts du commerce et de les faire maison. A 5 je dois m’y reprendre tous les 2 jours… Nous faisons notre pain depuis longtemps et nos 3 gars ont été en lavable, les couches sont maintenant derrière nous… Je crois que le secrêt c’est d’y aller petit pas par petit pas!

    J'aime

    • entierement d’accord, chacun à sa maniere , à son rythme et avec la conviction que chaque petit geste compte. Pas de « à quoi bon ? » et autre mentalité défaitiste ! D’ailleurs le livre donne des idées mais elle n’a pas inventé le concept non plus ! ^^

      J'aime

  7. On essaie aussi de réduire, de moins en moins d’industriel de plus en plus de bio de local de moins en moins de piles. Les couches lavables nous ont fait vachement réduire. Petit à petit…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s