Honorer leurs intérêts

 

10857903_10152432739971401_7201773407066354360_n

 

Je lisais le très joli article de Happinessishere et je réflechissais sur cette notion d’honorer leurs intérêts. Il faut être très à l’écoute de ses enfants pour déterminer des intérêts. Surtout si petits. Ce sont souvent des intérêts moteurs : pousser, empiler, ranger… Mais on peut quand même dégager des « thèmes ». Mon premier petit loulou adore les voitures et la dînette ( la cuisine en général). Mon second loulou aime les animaux et tout ce qui touche de près à une ferme. Pour le moment, c’est donc « classique ».

Je m’évertue à leur fournir des jouets ou des activités qui ont un lien avec ces thèmes et ces intérêts moteurs. C’est donc plutôt simple. Mais il arrivera un jour, où ils s’intéresseront à des thèmes qui moi ne me plairont pas ou que je ne connais pas bien. Je le sais. Et c’est là que la difficulté commence.

Comment vais-je gérer des enfants qui aiment les armes ? la guerre ? les grues et les pelleteuses ? les déguisements d’indiens ? les dinosaures ? les robes de princesse ?? A part déléguer ça à Papoune …

J’en suis venue à l’idée qu’honorer leurs intérêts c’était surtout s’intéresser à leurs apprentissages, quels que soient les thèmes. Ils ne sont que des vecteurs pour que le programme d’enseignement qui est dans leur petite tête fonctionne comme il faut. Que ce soit par le biais des petites voitures ou de la dînette, mes enfants apprennent la même chose (oui, ici les jouets sont asexués mais c’est d’une telle évidence que je n’ose même pas publier un article dessus !). S’intéresser à eux. Bon ok les pelleteuses ça me dépasse. Mais mes garçons eux, ont le droit de s’y intéresser !

On touche à un domaine qui me semble fondamental : les enfants ont le droit d’avoir des intérêts qui dépassent les adultes. Comme la prise électrique ou les moustaches du chat. La poussière qui vole du meuble ou les cailloux à goûter au parc (avec si possible un peu de sable, sinon ce n’est pas amusant). Ils imitent, certes. Mais ils appréhendent le monde, aussi, par leur propre chemin. Et s’il faut se taper 2 ans d’intérêt pour les dinosaures, alors il faudra en passer par là.

Car c’est une erreur réelle de penser que les enfants ne s’intéressent QUE aux dinosaures. A travers cet intérêt ils découvrent mille autres choses (l’histoire, la géo, la nature, les maths etc…). Donc les rabaisser en leur disant « pfff c’est nul ça ne m’intéresse pas » c’est passer à côté d’un vecteur d’apprentissage essentiel puisque choisi PAR l’enfant et POUR l’enfant. Et pire, « les garçons ne jouent pas à ça », « t’es plus un bébé », « encore des animaux ?? », « tu devrais regarder ça, c’est mieux »…

Dès lors ma réflexion me mène aux jouets. C’est la période, faut dire. Choisir des jouets c’est fortement orienter les intérêts. C’est fortement orienter le mode d’apprentissage (plus ou moins suggéré). C’est même se déresponsabiliser de certains apprentissages (aucun enfant n’a appris à parler anglais avec un Tchoupi criard et vaguement bilingue). Faut-il ne leur acheter que des animaux et que des voitures ? ou continuer à leur proposer un peu de tout ? Faut-il les laisser choisir (quitte à ce que le choix soit anti-pédagogique au possible) ? Jusqu’où peut-on assumer un enfant qui a des intérêts jugés « bizarres » (pour en revenir à ma robe de princesse pour petits princes) ?

Et bien faisons leur confiance. Fournissons leur au mieux le matériel d’aller au bout de leurs passions. Ils sauront choisir ce qui leur convient le mieux. On peut proposer mais finalement ils disposent. Et ce dont ils disposent, ils l’assumeront d’autant mieux. Car c’est la finalité de l’honneur. Il faut être fière de leurs intérêts. Il faut les rendre fiers EUX. De leurs choix. De leur autonomie. De leurs passions. En approche reggio, on parle de « démontrer aux enfants que toutes leurs idées sont valables ». Même si ça nous dépasse. Car c’est en les rendant valables qu’on aidera les enfants à s’appuyer dessus et à se dépasser, encore et encore. On ne choisit pas toujours la couleur de la fleur qui bourgeonne. Mais la voir pousser, c’est l’honneur suprême. Et ce qu’elle fait, l’énergie qu’elle y met, nous en serions bien incapables.

10624578_10152432740036401_154704519474140174_n

Advertisements

8 réflexions sur “Honorer leurs intérêts

  1. bonjour, oui mais pas toujours simple de proposer l’activité ou le jeu qui correspond! ici c’est « appuyer » (donc jouer avec les interrupteurs..on tente de faire participer pitchoune au bon moment!!) les ombres chinoises et bientôt la table lumineuse devraient être intéressant! ou appuyer la tétine du biberon…la 1ere fois c’est drole bcp moins qd ça se renverse!! et aussi allumer les robinets,(pour le bain, laver les mains..) dommage ce n’est plus trop la saison des jeux d’eau!

    J'aime

    • hihi ce ne sont plus des intérêts ce sont des obsessions à ce niveau 🙂 Mes garçons adorent les boutons en tout genre et la machine à laver et la box internet prennent cher ! Nous sommes en cours de création de boite de bricolage (vieux cables, vieux chargeurs, vieux boitiers divers) car finalement trifouiller et étudier sous toutes les coutures c’est ce qui les intéresse le plus … La pate à modeler me sauve aussi, souvent (enfin, sauve mon linge qui se fait essorer 5 fois ^^). Ca triture dans tous les sens… Mais j’admire leur obstination et leur perseverance !

      J'aime

  2. Pingback: Comment gâter les bébés bobo | Maman Bobo & Co

  3. L’analogie avec la fleur me parle beaucoup!
    Ici Chouetton ne joue pas avec ses jouets, pourtant choisis avec soin. Il explore, jette des trucs par terre, explore. escalade. La tentation est forte de passer son temps à interdire, mais ranger (et re-ranger, et re-re-re-ranger, et re-re-re-re…) dix livres ne me coûte pas tant que ça et lui apporte à tant de niveaux!
    Merci pour cet article qui, comme souvent, fait réfléchir et avancer 🙂

    J'aime

    • Si j’interdisais certaines choses, déjà ça serait très inefficace 🙂 et ensuite je prendrais 4 cachets de valium par jour ^^ Ca ne sert à rien. Soit en amont c’est mal organisé et l’enfant a accès à des choses qui ne lui sont pas utiles, soit il faut admettre que ça lui apporte, à lui, des choses qui nous dépassent un peu. Je pense notamment à la répétition : pourquoi ont ils besoin d’appuyer 45 fois de suite sur la truffe du chien qui dort ? Mais finalement, est ce important ? En se disant que ça leur appartient et en les encourageant à certaines choses, on devient plus cool et on le vit mieux, et un matin, ils passent à autre chose 🙂 (hourra !!).
      Merci pour le partage de l’article 🙂 Je vais partager le tien sur la page Facebook du blog car il est plus complet ^^

      J'aime

  4. Ah les obsessions des touts-petits… !!! Ici ça a été (et c’est toujours) les MOTOS
    Pour dire, « moto » a fait parti de ses 10 premiers mots (donc obsession apparue à l’âge de 16 mois..!). Et nous ne saurons jamais d’où lui est venu cet attrait, car son père n’a pas et n’est pas fan de moto, on ne lui a jamais particulièrement mis en avant petit, ça a été sa première véritable passion personnelle. Et il nous en a rabattu les oreilles de nombreuses fois… et même si par moment c’était agaçant, en lisant ton article, finalement je suis fière de na pas avoir « nié » son grand intérêt pour les motos !
    Alors depuis, il a eu l’occasion de monter sur des motos (du tonton par ci, du papy par là…) et quand il a eu sa draisienne, il a décidé que c’était une moto. Il n’ y avait pas moyen de l’appeler autrement ! et ça me fait rire, parce que je me suis aperçu qu’il sait très bien que c’est un vélo, son vélo, mais il prend un plaisir tout personnel à l’appeler moto avec malice et humour. Ah oui, j’avais oublié de dire que j’avais un petit clown… 😉
    Des bisous chez vous !

    J'aime

  5. Que penses tu des 2 jeux verrous et habillage de Melissa et Doug en photo dans ton article. tes petits accrochent? je te pose la question car ça fait partie de ma liste d’envie d’acquisitions futures mais comme il faut faire des choix….

    J'aime

    • Les verrous oui ils accrochent mais le connaissent par coeur maintenant donc il va bientot partir à la vente.
      L’habillage est plus difficile ils sont plus vite frustrés mais pour le prix c’est une bonne idee… c’est pas LE jouet exceptionnel mais il a le merite d’exister et de survivre à deux enfants 😀

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s