Concernant le Père Noel.

pere_noel-moto

Ca y est, les notes sur le Père Noël sur les blogs fleurissent. Chacun y va de son commentaire et ça va finir en guerre civile entre les anti et les pour ! Moi j’vais vous dire aussi pourquoi je ne  ferai pas croire à mes garçons que le Père Noël existe pour de vrai.

Certes, le personnage m’est sympathique. Il est rigolo et joyeux. Il véhicule une énergie relativement positive. Il bosse un jour par an, il exploite des lutins au black, il aime les voyages et visiblement la bonne chair… ok. Mais le Chat Potté aussi est cool (et lui aussi a des bottes !). Robin des Bois. Le monstre du placard, la petite souris, la cigogne des bébés. Ils sont tous cools ! Et ils ont tous un rôle à jouer dans notre vie : ce sont des éléments culturels, qui nous font appartenir à une société, avec ses traditions et ses légendes. Les connaître, c’est de la culture G. Pas de soucis. De toute façon je ne peux pas ne pas leur en parler, le rouge et blanc personnage envahissant tous les supports dès la mi-novembre.

Mais là où ça coince, c’est de leur faire croire qu’il existe vraiment. Qu’il est fait de chair et d’os, comme vous, comme moi, comme le chat. Et là, je ne suis plus du tout d’accord !

Ca ne nous apporte rien. Ni à eux, ni à moi. Pourquoi leur faire croire quelque chose qui n’est pas vrai ? Quel serait mon intérêt là dedans ? Noël a sa propre magie, ancestrale et n’a pas besoin du Père Noël « en vrai » pour exister. Les bébés viendront même sans les cigognes non ? et les dents tomberont, même si un mulot ne se faufile pas dans leur chambre la nuit ! Un conte, c’est un conte et c’est très bien (cf les théories de Propp). Mais pourquoi en faire une histoire réelle ? Pourquoi la situer dans le temps et dans l’espace ? Si eux désirent croire que des tortues peuvent vraiment faire du kung-fu et manger des pizzas, ok, super … mais ne comptez pas sur moi pour alimenter ces croyances. Car les alimenter, ne m’apporte rien.

Mes garçons, vous n’avez pas besoin de moi pour croire. Pour être imaginatifs. Pour rêver. Je n’ai pas besoin de vous faire croire à quelque chose. Je préfère vous laisser vous débrouiller avec votre imagination. Je veux bien que vous ayez des croyances. Mais je ne veux pas vous influencer. C’est bien plus beau et ca évite la suggestion. Et moi la suggestion, ça me picote un peu. Parce que je n’aime pas que la société me suggère des croyances (qu’on peut manger des yaourts pour réussir ses examens…). Alors pourquoi le faire sur vous ? D’autant qu’en plus, c’est limité dans le temps ! Donc ce n’est même pas vous faire croire pendant X années que votre mère est la seule femme parfaite au monde … non. C’est vous prendre pour 2 crédules petites victimes pendant à peine 3 ans. Et en rire. Et en jouer. Et en rajouter des caisses !

Je n’ai pas besoin d’utiliser le Père Noël. Parce que la différence entre le petit chaperon rouge et le PN, c’est que l’un est une morale, l’autre est un chantage. « si tu n’es pas sage, le Père Noël n’apportera pas de cadeaux » ?? Vous en êtes arrivés à dire ça à votre propre enfant ? Mais la magie elle est où ?? Si je dois faire en sorte que mon enfant soit « sage », en admettant que cette notion me parle, d’ailleurs… je n’ai pas besoin d’aide. De personne. Et surtout pas de la peur. Si tu ne manges pas ta soupe, le loup va venir ? Si tu ne finis pas tes devoirs, je t’en colle une ? Pour en plus ensuite lui offrir une montagne de cadeaux plus haute que le sapin ?? Bah non. Ce n’est pas ma vision de la chose. Je n’envisage pas Noël comme ça. C’est viscéral.

Mais toi, tu es chrétienne. Oui et c’est là que ça se corse. Fêter Noël (au sens étymologique du terme) est un choix. Pas seulement culturel mais religieux. Noël c’est « Natalis ». C’est la naissance. Le renouveau de la Lumière. C’est un enfant, qui naît dans une mangeoire (donné en nourriture au Monde.). C’est la naissance d’une famille.
Ce que mes enfants penseront et croiront en regardant la crèche et ses figurines n’appartient qu’à eux. Je suis en droit de leur lire la Bible, au même titre que les contes de Noël. De leur parler de cet enfant, tout fragile, qui éclaire les siens, comme eux ont éclairé ma vie. De cette famille, si forte qui l’entoure et combien il est important d’être entouré des siens pour se sentir fort. C’est une immense métaphore qui se déroule sous leurs petits yeux ébahis. C’est la Vie toute entière résumée en quelques centimètres de carton. Les enfants. La famille. Le repas. Quelques sobres cadeaux. L’odeur du pain chaud, de la cannelle. Les couleurs du sapin et les petits personnages de la bûche. Et je ne leur ferai pas croire que ça s’est vraiment passé comme ça. Que Jésus est vraiment né un 25 décembre et qu’on l’a flanqué dans une mangeoire et que des rois mages se sont tapés le voyage à pied. Parce que je sais que ce n’est pas vrai. (oui on peut être chrétienne et ne pas lire la Bible à la lettre !). Mais ça n’a aucune importance de savoir si cela est vrai ou non. Ca ne change rien à la beauté de la chose. Je n’irai jamais affirmer à mes enfants que ça s’est passé comme ça. Et ils croiront, ce qu’ils veulent, de la manière dont ils le veulent.  Ca leur appartient.

Il y a une très grande différence entre un enfant qui s’imagine que le cheval du manège va se décrocher et s’envoler et l’emmener loin dans le ciel… un enfant qui savoure cette vision qui est la sienne….Et une mère qui lui raconte que le cheval peut le faire, mais seulement si l’enfant est sage !!
Mon rôle se cantonne à permettre à mes enfants d’avancer, d’évoluer, de se construire en tant qu’ adultes. Et de véhiculer mes valeurs en espérant (ou pas) qu’ils leur demeurent fidèles. Et le Père Noël n’a pas sa place là dedans, ou en tout cas pas plus que Tom et Jerry. Et quand on enlève cet vieil obèse de la fête de la Nativité, on se rend compte qu’il reste encore beaucoup de belles choses, qui passent de plus en plus à la trappe de nos jours… Les familles qui ne peuvent pas se blairer se regroupent pour parler politique en mangeant une bûche surgelée et autres mets tout aussi ringards pendant que les enfants déballent des tonnes de cadeaux inutiles qui iront, encore un peu plus, polluer leurs espaces de vie. Posséder, consommer, avoir. Se remplir d’une nourriture qui n’a rien de spirituel ni de positif. Jusqu’à l’ingestion.

Et bien, je préfère que mes enfants soient. Plutôt qu’ils aient. Je préfère qu’ils aillent se chercher une croyance plutôt que de la leur apporter sur un plateau. Et peu importe si un jour ils ne sont pas croyants. La croyance pour moi est juste le support de transmission de valeurs. Et peu importe si je retrouve un jour des dinosaures dans ma crèche ou s’ils me demandent des déguisements de lutins. Du moment que ça vient d’eux, du moment que ma maison est remplie de rires et de joie, de bonheur d’être ensemble.
Car après tout, c’est ainsi, qu’ils seront le plus dans l’esprit de cette fête : des lumières du monde.

Publicités

20 réflexions sur “Concernant le Père Noel.

  1. Voila !

    Voila exactement ce que je tente maladroitement d’exprimer, à moi d’abord, aux autres ensuite.

    Voila exactement ce que je voudrais réussir à transmettre à ma toute petite qui fêtera cette année son premier Noël.

    Merci !

    J'aime

  2. J’aime ta façon de penser, c’est globalement ainsi que je vois les choses aussi.
    Je n’ai jamais fait croire au père Noël, je n’ai jamais dit qu’il n’existait pas non plus. Je tourne mes phrases de manière « on dit que… » ou « il y aura des cadeaux sous le sapin le matin ».
    J’ai, déjà dit clairement par contre que les cadeaux de Noël venaient des magasins pour répondre à des questions et craintes de mon grand. Mais je ne déments pas quand il parle du père Noël, tout comme je ne dis rien sur d’autres personnages magiques auquel il pourrait croire (à part les monstres qui font peur).
    Ce qui me pose souci, c’est qu’avec l’école et la famille notamment, qui bourrent le crâne, mon fils y croit dur comme fer, plus qu’à autre chose car mamie ou la maîtresse ont dit que…

    J'aime

    • Oui d’autres problematiques vont venir en grandissant ^^ Bon les mamies vont avoir les moustaches qui frisent si elles bourrent le crane (deja que les gateaux donnés dans mon dos bon …^^)…. mais la maitresse je trouve ca limite honteux en fait … qu’est ce que ca lui apporte ?

      J'aime

      • Ils font une fête à l’occasion de Noël avec un papa déguisé en père Noël qui apporte des cadeaux. L’an dernier, j’ai dit à mon fils que c’était un monsieur déguisé en père Noël (c’est assez flagrant en plus). Il s’est fâché parce que « la maîtresse a dit que c’était le père Noël et qu’il avait garé son traineau plus loin ! ». Et ce que dit la maîtresse est parole d’évangile…

        J'aime

  3. Incroyable de vérité…
    Merci pour ces mots qui viennent nourrir ma pensée et m’apporter un autre regard, de nouvelles pistes…
    Ta plume est indéniablement douée, merci de la partager !
    J’ai encore entendu hier une amie me dire qu’elle avait eu recours au chantage au Père Noël, je ne juge pas, c’est une maman extra, mais ça révèle à quel point tout cela a été banalisé, laissant les parents dans une voie toute tracée, incapables de réfléchir par eux-mêmes et faire leurs propres choix en tant que parents. Petite, j’ai aimé le Père Noël, j’étais ravie de lui écrire ma lettre, fière de lui dire que j’avais été sage, heureuse de mettre des choses pour lui sous le sapin, etc. mais… je me souviens très bien du moment, souvenir très clair, où un copain m’a « révélé » la vérité, sur le coup j’ai fait la grande mais mon coeur a fait ouille, ça c’est clair… je ne saurais expliqué ce qui m’a fait mal, la trahison ? la désillusion ? la colère de ne pas me laisser croire ?… mais ce que je sais c’est que j’aimerais éviter ça à mes enfants…
    Ton texte va plus loin que ce gros bonhomme, mais finalement ce gros bonhomme incarne toutes les croyances que l’on peut transmettre et tous les chantages qui en découlent…
    Ma question maintenant : comment aborder cette notion de Père Noël tout de même ? comment gérer avec le reste de la famille pour qui ça coule de source de parler de lui ? comment faire pour qu’il le voit comme un bonhomme sympathique mais qui n’existe pas vraiment ? ai-je le droit finalement de lui « dire » cela ? et si lui, il veut y croire ?

    J'aime

    • Merci pour les compliments et la très juste analyse 🙂 Je ne peux pas prevoir ni predire comment les enfants vont reagir. Mais je sais ce que je vais tenter de faire en tout cas. Deja la famille va m’entendre me facher tres fort en cas de non respect de la regle simple et efficace de « on peut en parler mais pas dire qu’il existe »… on peut en parler comme des dragons, des licornes, des chats à bottes, …après on s’adaptera selon le ressenti des enfants… s’ils veulent penser qu’il existe en vrai, je ne peux pas les en empecher (j’ai cru sincerement pendant longtemps qu’un mulot m’achetait mes dents ^^) mais je vais quand meme tenter de ne pas rajouter de l’eau au moulin. Par exemple les décos de la maison ou du sapin n’ont pas de pere noel … des bonhommes de neige, des flocons, des sapins … mais pas de rouge et blanc ^^

      J'aime

  4. Pingback: Premières Petites Décos de Noël | Reggio & Twins

  5. J’adore, comme toujours 🙂
    Je suis vraiment heureuse d’avoir découvert ce blog 😀

    On part du même principe, le Père Noël existe, bien sur, dans nos croyances, notre culture. Mais il n’existe pas pour de VRAI !

    On c’est dit qu’on aller pas lui en parler, qu’on verrais comment lui perçoit la chose.
    Personnellement je vois les choses ainsi : le Père Noel représente Noel, les cadeaux, le bonheur, c’est un peu comme une expression.
    Aujourd’hui, on a peu de temps à accorder a notre entourage, alors Noel, c’est un temps ou tout s’arrête, ou on pense aux autres. Pas ou on pense a sa liste de cadeau.
    Ce qui me fait rire, en dehors du fait que je vais donc le privé de la magie de Noel, c’est qu’on me dit « mais il faudra pas qu’il dise aux autres enfants qu’il n’existe pas », et je répond « bien sur, et les autres enfants ne devrons pas lui dire qu’il existe » parce que ça on y pense jamais 🙂

    J’ai peut être tord, mais je me rappelle avoir haït le Père Noël, parce qu’il n’avait pas guérit ma maman, ou parce que il n’avait pas arrêter la guerre dans le monde.
    Alors même si il décide d’y croire, jamais, jamais le Père Noel ne sera Dieu, capable de tout.

    J'aime

  6. Bonjour,
    Vous dites que ca n’est pas bien de leur faire croire au père noël, pourquoi pas c’est votre choix. Mais j’espère aussi que vous leurs dite toute la vérité sur ce joli monde dans lequel on vie alors: Guerre, massacre a l’étranger, attentas et autre horreurs que l’homme est capable de faire. Et oui il ne faut pas leur mentir non ??? Pour ma part je trouve absurde votre raisonnement, laissons les encore rêver un peu tant qu’il sont petit.La réalité ils la prendront en pleine face bien assez tôt. Quand au commentaire sur les écoles vous qui savez mieux que tout le monde, gardez vos enfants à la maison et faite leurs la classe. L’école n’est pas obligatoire juste une obligation d’éducation. Sur ce je vous souhaite une bonne journée

    J'aime

    • Je suis de nationalité serbe. Vous voulez qu’on parle de la guerre ?
      Je suis pour les laisser rêver à un monde meilleur, pas à un mensonge d’adulte inutile.
      Malheureusement dans la vraie vie je dois retourner travailler donc ils devront aller à l’école et ça ne me pose aucun souci après 3 ans à leurs côtés. Mais je ne vois pas bien le rapport avec le pere noel 🙂
      Bonne soirée à vous et bonnes fêtes surtout !

      J'aime

    • Oui laissons les rêver, c’est à dire ne leur imposons pas le plus grand rêve commercial et économique de la planète… Votre agressivité ne fait pas rêver Père Noël, ce n’est pas comme cela qu’on illumine leurs petits yeux et je ne pense pas qu’elle soit de nature à donner envie aux parents de vous confier les rêves et espoir de Noël de leurs enfants !!

      J'aime

  7. Bonjour Cécilia,
    Déjà je te souhaite un bon retour. Prendre soin de ses racines permet de pousser plus haut plus fort et harmonieusement… et maintenant venons en à ce brave Père Noël. Bon je vais pas te dire que je partage ton point de vue… je partage ton point de vue.
    Effectivement, chez nous, toute la culture « Père Noël » vient de l’école…(et ce n’est que la première année !!). Et ce qui me dérange le plus n’est pas tant toutes ces anecdotes sur les us et coutumes du Père Noël, qui pour moi sont plutôt amusantes et renforcent le côté « magique » que nous avons donné à ce bonhomme pour le mettre sur le même pied que la sorcière Cornebidouille par exemple !!… (au passage, tu sauras dixit le papa que ce ne sont pas les rennes qui sont magique mais les carottes qu’ils mangent qui leur permettent de voler… ;-)) Non, c’est le fait qu’il m’affirme que le père Noël va lui porter des cadeaux à Noël. Là, je redis systématiquement que les cadeaux qu’il va recevoir lui seront offerts (et d’ailleurs ça sera le cas physiquement) par les gens de sa famille qui l’aiment et qui se sont creusés la tête pour lui faire plaisir !! et je tiens à lui faire découvrir cette joie immense de donner des cadeaux que l’on a choisi avec soin aux gens qu’on aime et d’en recevoir ; cela correspond bien mieux pour moi à l’esprit et à la magie de Noël !
    Enfin, j’essaye bien sûr d’insister sur le déguisement des pères Noël croisés dans la rue (non mais sérieux, qui affirme mordicus à son enfant en allant à Disney que c’est bien Mickey qu’il a vu et que si si il existe, n’en doutons surtout pas …???). Mais du coup, je pense que cette profusion de représentation de Père Noël à laquelle on soumet nos enfants quoi qu’on veuille ne fait qu’aller dans notre sens : il va en croiser des dizaines et des dizaines jusqu’à Noël, ça ne favorise pas le fait de croire que ce bonhomme est unique et réel!!!
    Par contre, Maman a voulu faire un sapin « écolo » en bois cette année, mais on m’a répondu d’un voix outrée :  » Ah non, moi je veux un V-E-R-T !!! » Enjoy et gros bisous à tous 🙂

    Aimé par 1 personne

    • une souris d’un metre 80 avec une tete en plastique et un costard XD ahhhh je suis morte de rire !
      Mes garçons (et ça se verifie de plus en plus) sont des pragmatiques. Ils aiment le concret ! Pas des rêveurs. Ils lisent des encyclopédies par ex. Les contes, même pas un regard ! Alors un bonhomme qui vole avec des rennes, ça marchera jamais sur eux 😀

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s