L’histoire de ma couverture souvenir !

J’ai écrit il y a un certain temps un article qui me tient à coeur et que je désire partager ici. Cet article a été écrit pour le Centre des Mamans, lieu de rencontres et d’échanges dans mon pays de racines, la Serbie. Ce centre fait une réelle oeuvre d’information et d’entraide entre mamans et j’admire le travail fourni donc je participe régulièrement à l’écriture de certains posts afin de faire découvrir ce qui se passe chez nous en France et les encourager à la bienveillance et aux pédagogies alternatives (ceci étant j’ai appris récemment que des lieux d’accueil Montessori ouvraient là bas de plus en plus …)
Echanger, apprendre de l’autre, s’améliorer à son contact, c’est très ancré dans l’approche Reggio, je trouve donc que tout ceci a sa place ici.

Voici le lien de l’article, si vous parlez serbe 🙂

Cet article décrit ma démarche en cours dont le nom de code est « Couverture Souvenir » 🙂 . Je vous mets la traduction parce que je suis gentille ! Bonne lecture !

Aujourd’hui, j’ai mal à l’ovaire. Ca veut dire que la maladie est revenue. Ce qui veut dire que je vais devoir retourner chez le médecin et qu’ils vont sans doute me ré-operer. Encore. J’avais oublié la maladie, mais elle, elle ne m’a pas oublié.
Mes jumeaux sont assis à côté de moi. Ils ont 15 mois maintenant. Ils sont assis et jouent, me sourient. Est ce qu’ils ressentent ma douleur, ma tristesse ? Est ce qu’ils sentent qu’à cause de la maladie, je ne serai sans doute plus jamais maman ? Qu’ils sont très certainement les premiers et les derniers ? Ils sont tout ce que j’ai.
Je les prends en photo.
Encore.
Mille fois par jour.
Je collecte chaque souvenir possible. De ces jours passés. Un cheveu qui tombe, un regard tendre, un si beau sourire.
Comme des miettes d’or. Comme des paillettes de bonheur et de fierté.Ils changent si vite.
Arrêter le temps.
Garder chaque instant.
Est-ce que je vais encore dans ma vie embrasser de si petites mains ? Il faut que je garde tout. Pour mes vieux jours. Que je m’enroule dans une chaude couverture d’amour. Une couverture. Oui, c’est ça dont j’ai besoin. Coudre mes souvenirs, les uns aux autres, pour toujours !
L’hiver en France ne va pas tarder. On va avoir froid. Je vais faire 2 couvertures. Cousus d’amour et de chaleur. Des couettes. Chacun aura la sienne. Et quand ils seront grands, je vais les rassembler en une seule et unique, rien que pour moi. Adjugé ! Une amie me parle de son “Baï jia bei”. Tradition Chinoise. Chacune amie lui a envoyé un peu de tissu. 100 coupons pour 100 vœux. Quelle belle idée. Mais moi je n’ai pas autant d’amies ^^. Et même si je les trouve, ce n’est pas ça que je cherche. Il me faut trouver MON tissu.
Les Pyjamas ! Les leurs. Les bodies, les tshirts, les pantalons. L’armoire pleine. Les sacs qui débordent. Une année que je me repete que je vais les donner ou les vendre. Je me mens à moi même. Vendre tout cet amour pour quelques euros ? Non. Leurs vêtements portent encore leurs rires et leurs sourires. Mais j’ai mon tissu …
Je sors tout. Les premiers pyjamas. Les premiers mois. Ils étaient aussi petits ? Les pyjamas pour premas. Ils avaient un kilo et demi. Tout était trop grand pour eux. Ca a l’air si petit entre mes mains, maintenant.
Ca je garde, ca je coupe.
Ca je garde, ca je coupe.
Leurs tshirts portent encore leur odeur. Celui ci Damien l’a porté presque 2 mois. Mathias était si beau dans ce pantalon. Celui là je l’aimais tellement. J’ai envie de pleurer. Trop de souvenirs, trop de temps passé.
Je suis assise, et je regarde mon tas de vêtements. J’ai les ciseaux à côté. Et si je gâche tout ?J’ai même pas de machine à coudre. Je deviens cinglée. Si je gâche ? si je découpe tout ça pour rien ? Je commence par quoi ? Et si je rate ?
Je n’ai pas le droit de rater. Je n’ai pas le droit de gâcher. Je n’ai pas le droit de laisser mes souvenirs dans l’armoire manger la poussière.
Aujourd’hui nous sommes le 21 aout. J’ai découpé 70 carrés de 15×15. 2x 35. 4 Couleurs dominantes, gris, bleu, beige, jaune. Des amies m’aident. J’ai commencé à coudre.
A la main.
Souhaitez moi bon courage.
Cécilia, une maman ordinaire avec des idées qui ne le sont pas.

10979_10152257991686401_5671513944370774736_n-11-e1411989655201
Retrouvez nous sur FACEBOOK pour suivre les nouveautés du Blog

Advertisements

Une réflexion sur “L’histoire de ma couverture souvenir !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s