L’envers du décor

10646721_10152295936131401_8592210096567222185_n

 

De beaux enfants souriants, une belle maison bien rangée, presque pas de cernes, bref  ma vie est une publicité Kinder Chocolat.
Ca interpelle les gens. Bizarrement, ce sont souvent les personnes pas bienveillantes avec leurs enfants qui me posent (avidement) la question « oui mais ça c’est pour les photos, c’est pas ça l’envers du décor ». Alors en lisant un post sur facebook sur le thème, je me suis posée sérieusement la colle suivante : quel est mon envers du décor.
Les gens aimeraient qu’il y ait un envers. Qu’en réalité je passe mes journées à hurler de manière hystérique sur mes enfants. Que je passe mes journées affalée sur le canapé à manger des pepitos pendant que mes enfants sont livrés à eux mêmes, entourés de jouets en plastique criard. Qu’en réalité ils mangent des nuggets cuits à la vapeur d’huile. Qu’en réalité les bienveillantes sont complètement laxistes et dépassées par des enfants rois.
Dans un haussement d’épaules je vais vous avouer que malheureusement, non cela ne se passe pas comme ça chez moi. Que non, toutes les mamans ne sont pas bienveillantes déjà (oui je sais; c’est affreux), que oui ça m’arrive de manger des pepitos pour oublier, que oui des fois j’ai les cheveux en vrac, la motivation à zéro et la 3e génération d’araignée qui s’installe paisiblement dans mon entrée, parce que oui, malheureusement je n’ai pas l’occasion tous les jours de nettoyer mon entrée.
Des fois on mange des nuggets, des fois je ne range pas le salon avant d’aller me coucher (m’échouer dans mon lit comme un lion de mer sur une plage) et des fois je nettoie mon étagère juste avant de prendre une photo !
Par contre, en ce qui concerne mes enfants, et l’éducation que je tends à leur donner, oh désillusion, il n’y a aucun envers. Il y a des règles, il y a des froncements de sourcils, il y a du dialogue, il y a beauuucoupp de répétitions, il y a de la recherche de solutions, il y a des pleurs, il y a de la frustration. Mais il n’y a depuis 16 mois, ni cris, ni coups, ni fessée, ni tape, ni hurlements hystériques la bouche pleine de granola.
On arrive souvent à ce niveau de la conversation à un très agréable « oui mais c’est parce qu’ils n’ont que 16 mois ». Que concrètement j’entends tous les mois. Et prendre les choses comme elles viennent ? non ?
Ou un « oui mais tes enfants à toi sont cools, avec les miens ça ne marche pas ils ne comprennent rien » … Qu’est ce qui ne « marche pas » ? Je ne suis pas bienveillante pour que quelque chose « marche », je le suis parce que je ne sais pas être autre chose ! Parce que ça marche SUR MOI. C’est une théorie pédagogique, ce n’est pas une recette à suivre.
Ou finalement un « mais comment tu fais ? tu ne t’enerves jamais ??? » C’est le « moins pire » des 3 finalement. Ca a le mérite de demander un semblant de conseil en vue de s’améliorer. D’évoluer. Que dis-je ! De se remettre en question !!! Haaan !
Alors si. Je m’enerve. Quasiment tous les jours. Et souvent au bout de la 3e lancée de machine à laver (parce qu’ils sont dans la phase « les petits boutons à appuyer c’est trop rigolo »), la 15e lancée de nouille (froide et machonnée) sur son frère. Le tirage de poil du chien, le déchirage méthodique du livre. Le « pffrtttt » avec la langue en bavant.  Si, des fois, si, je m’enerve.
Mais pas sur mes enfants, pas devant eux, pas en leur présence. Et ouais.
Je m’isole. Je vais boire un verre d’eau. Je mange une pomme. J’ouvre et je referme un placard. Je caresse (nerveusement) le chat.
Jamais devant eux parce qu’ils ne sont que des enfants. Parce que rien de ce qui m’enerve n’est négatif. Ca m’enerve parce que je suis une adulte, que des fois je suis fatiguée, que ma jauge est vide. Qu’il est 11h et que je suis toujours en pyjama et que le facteur sonne. Parce que je connais des mamans qui ont connu des vrais problèmes avec leurs enfants. Et que je pense à tous ces enfants là, qui aimeraient tant lancer une machine à laver pour la 10ème fois de suite (quart d’heure émotion).
Mais comme dirait Leo dans Shutter Island (oui je cite qui je veux !), plus on dit ne pas être fou, moins on nous croit.
Alors oui, je n’ai pas d’envers du décor. Mes enfants sont beaux, gentils, mignons et souriants. Ils dorment bien, ils mangent bien, ils tirent les poils du chien et ils rangent leurs jouets dans des boites. Je vise avec eux  l’excellence, en permanence. Et j’en récolte les fruits. C’est aussi simple que ça. Et je n’ai pas (ni aucune bienveillante d’ailleurs), à m’en justifier.
Mes enfants sont normaux. Ni plus bisounours ni plus dociles que d’autres. Et moi non plus.
Je suis normale. C’est celui qui a un envers du décor éducatif, un « faux self » familial comme on dirait dans d’autres sphères, celui qui cherche la faille dans cette vie de famille toute simple, qui ne l’est pas.

10710670_10152295936176401_2573677398960196481_n

Advertisements

17 réflexions sur “L’envers du décor

  1. pfuuu… Je viens de passer une des pires journées « éducatives » de la vie. D’habitude, je sais trouver les ressources en moi, quand effectivement, ils sautent sur le lit, lancent pour la quinzième fois le lave-vaisselle (c’est un exemple, cette phase vient de se terminer, ouf !!), je sais trouver l’attitude, les bons mots.

    Aujourd’hui, tout a laché, je me sens pire que tout, j’ai pleuré et crié, de tristesse de les voir partir chez leurs grands-parents, d’angoisse d’accueillir un nouvel enfant et d’un nouvel accouchement (qui arrive dans quelques jours), de fatigue.

    Heureusement qu’il y a des lendemains, heureusement que mes enfants s’en sortent généralement vers le haut, qu’ils découvrent, vivent et s’émerveillent à nos côtés.

    J’aime beaucoup cet article et je m’y retrouve énormément, même si la chaudière a explosé ce matin… Mais heureusement, nous avons tous et toutes les ressources en nous pour continuer d’apprendre et s’améliorer.

    Très joli blog !

    J'aime

    • Bonne rencontre dans quelques jours et ressourcez vous d’ici là, on a toutes des journées affreuses, avec des facteursextérieurs qui semblent se donner rendez vous pour nous pourrir la vie piiiilllle à ce moment là. Mais effectivement, il y a des lendemains et la vraie force, c’est de repartir au combat, tous les jours, avec le meme sourire et la meme motivation de réussir !

      J'aime

  2. Bonjour, Je découvre ce blog depuis hier… et chaque article me parle tellement!!
    Celui-là en particulier, ma fille n’a « que » cinq mois et donc je sais bien que sûrement m’attendent des jours compliqués, fatigants… MAIS pour l’instant, TOUT VA MERVEILLEUSEMENT BIEN… et certaines personnes trouvent effectivement cela suspicieux… « Un bébé qui pleure pas c’est pas normal… » « Ah bon, elle ne se réveille jamais la nuit?? Tu es sûre?? » « Elle se vengera sûrement à l’adolescence.. » »Tu verras, le deuxième, c’est pas pareil… » « Elle est sûrement pas habituée à être seule cette petite »
    Et tout ça, l’air de rien, en se moquant un peu…
    Bref, mon envers du décor à moi ressemble pas mal au vôtre et il est parfois difficile de rester bienveillant envers ceux qui s’étonnent d’un « endroit » si tranquille…:)

    J'aime

    • hihi ! Comme je te comprends 🙂 Si tu savais ce qu’on entend en attendant des jumeaux … pfiouuu ! Y a de quoi perdre tout optimisme ! C’est decrit comme l’enfer sur terre. Meme dans la rue, les gens te souhaitent bon courage tous les 10 metres…. et tous les mois on te dit « ca va venir » … c’est dingue… j’ai juste appris à ne plus y faire attention. Je suis une bonne maman, mes petits sont de bons petits et voila, à chaque jour sa peine 🙂 Je me tiens à ma valeur premiere : semer pour mieux recolter …

      J'aime

  3. Je découvre votre blog au hasard et je me questionne du coup sur ma façon de faire. Presque la vôtre, mais encore bien loin. L’envers du décor, oui l y a toujours ce que notre environnement veut voir et la vrai réalité !
    N’empêche sa me redope ! je ne connaissait pas l’approche Reggio et étant maman de 3 enfants et en plus nounou… sa me tente bien !!!!Allez on va se documenter et continuer à vous suivre LOL

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s